ANNA OU LA VIE

▬ bienvenue à slowdown; dernier membre inscrit sur le forum.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bonjour bonjour!

Aller en bas 
AuteurMessage
takanome
Nouveau Membre


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 20/07/2012

MessageSujet: Bonjour bonjour!   Ven 20 Juil - 23:49

Salut,

Je ne tiens pas a donner ni mon nom ni mon prénom donc appelez moi takanome (avec un "é") Je suis ce que vous pourriez appeler une pro ana mais non, je ne revendique pas ce mouvement, je ne le conseillerai a personne et j'aimerai m'en sortir mais je ne vois aucune issue, bref le truc c'est que je me qualifierai plus anorexique mentale que pro ana bien que les deux se rejoignent en certains points.

Pour moi la restriction alimentaire a commencé il y a 4 ou 5 ans, en période d'examens, hyper stressée (2eme tentative) j'ai carrément perdu l'appétit et 15 kg par la même occasion. (J'avais un IMC plus faible que la normale mais pas excessivement : 17,5 environ). Avant cette période je mangeais trop, trop souvent et trop gras donc léger sur poids qui m'a toujours fait complexer depuis toute petite (6/7 ans). C'est la que j'ai réalisé que je pouvais maigrir et avoir le contrôle idée que j'avais carrément abandonné depuis mes 12/13 ans. Du coup je ne vous cacherai pas que j'ai adoré perdre tout ce poids et que mon intention n'était absolument pas de le reprendre !!

Lorsque je l'ai retrouvé l'appétit, j'ai essayé de me réalimenter normalement mais cette fois plus sainement et en essayant d’équilibrer tout ça : et là je n'arrivais plus a me contenter de petite portions, donc en gros tout ou rien donc j'ai repris un peu de poids, et la gros coup de panique j'ai essayer de limiter les dégâts de mes excès en vomissant ... pas joli joli je sais! J'ai repris cette bonne vieille restriction avec tout de même 1 jour par semaine ou je m'autorisait une bonne assiette de salade composée (oui la pizza c'était hors de question !!) Tout s'est "bien" passé, jusqu'à ce que pour raisons personnelles je fasse une dépression. J'étais seule chez moi, dans une autre ville, avec un rythme scolaire très très actif, énormément de pression, surtout quand tout le monde te vois comme la fille avec un super corps des super notes ... la moindre erreur on te le fais remarquer "tiens t'aurai pas pris un kg ou 2?" (bon gérable je fesais un peu plus attention et hop c'étais bon) ou encore "tiens t'as eu que 14?! on s'attendait a mieux venant de toi !!" et ça plus les autres problèmes et a mon avis les TCA aussi, j'ai craqué j'en avais plus rien a faire de rien et j'ai commencé a avoir des compulsions alimentaires, bien sur pour sauver les apparences il fallait que je vomisse tout, mais l'engrenage était lancé j'ai commencé à m'isoler de plus en plus, à ne plus aller en cours etc jusqu'à faire 4 à 5 crises par jour !! et en plus avec tous ces aliment gras et ecoeurants, j'ai même eu une addiction à l'alcool et au cannabis,plus automutilation légère enfin j'ai passé 2 mois horribles enfermée chez moi avec tout ces soucis, et bien entendu boom + 10 kg !!
J'ai du arrêter les cours renter chez moi et tout pour me soigner, au début ça continuait toutes ces addictions, au fur et à mesure que je me suis sentie mieux elles se sont espacées, ont diminué, jusqu'à aujourd'hui ou je pense les avoir vaincues. Du moins les crises de boulimie vomitive (et la je tiens à préciser il ne s'agissait pas des excès d'un repas dont je voulais me débarrasser mais de véritables pulsions a n'importe quel moment, faim ou pas) Aujourd'hui j'arrive à me modérer avec l'alcool, le cannabis,pas de problème.

Par contre, la personne que j'étais durant ma dépression (qui a du durer environ 8 à 9 mois), cette personne (ne le prenez pas mal) grasse, fade, sans volonté, qui échoue dans tout ce qu'elle fait qui n'a aucune auto discipline et qui fait du mal aux autres, je ne veux plus jamais la revoir et je ne veux plus revivre ça. Je crois que ça m'a traumatisée, j'ai peur de ne plus me contrôler, quand je tend la main vers un aliment je me dis, ok une bouchée pas de soucis, mais si tu n'arrives pas à t'arrêter, et tu n'y arrivera pas, qu'est ce qu'il va se passer ? tu vas aller tout vomir?? HORS DE QUESTION!! PLUS JAMAIS!! tu vas garder toute cette graisse sur toi, déjà que tu n'est pas bien fine!! sur les 10 kg que tu a repris il ne t'en reste plus que 4 à perdre, tu vas gâcher tous ces efforts pour une envie de bouffer?! vire ta main et va faire du sport feignasse !!

Voilà ce qu'il me passe par la tête quand j'essaie de m'alimenter normalement, alors oui j'ai reperdu du poids en me sous alimentant et en faisant du sport comme une forcenée. C'est peut être pas la bonne méthode mais sans restrictions, je n'y serais jamais arrivée, je n'aurais pas pu me contrôler, donc j'ai renoncé à avoir une alimentation normale dans ma vie de tous les jours. Il vous arrivera peut être de me voir manger une bonne salade à la terrasse d'un café, ou d'y partager un dessert avec un ami. Mais je sais que là les portions sont limitées, je ne suis pas seule,donc je me l'autorise une fois par semaine maximum. Autrement, dans une journée type j'ai du mal a dépasser les 400 kcal. 525 si je m'autorise une bière.

Voilà, je sais pas comment chez vous on appelle ce TCA, mais c'est ma vie, c'est un bocage psychologique que j'ai j'aurais aimé que ça se passe autrement mais je ne veux pas redevenir cette personne là, ni celle qui a échoué à son bac, ni celle qui a abandonné les cours alors qu'elle était 1ere de classe à cause d'une putain de dépression et parce qu'elle est trop faible!

Alors quand je vois la considération que vous avez pour les pro ana, ou encore anorexiques mentales, je me dis que vous connaissez pas la souffrance que ça peut être.

Voilà c'était ma présentation, le sujet était libre donc j'ai raconté un peu toute mon histoire vis à vis des TCA. Merci de l'avoir lue et d'être un minimum indulgent.
Revenir en haut Aller en bas
Coton
Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 148
Age : 31
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Bonjour bonjour!   Mar 24 Juil - 11:36

Bonjour Takanome,

Déjà je te souhaite la bienvenue sur le forum et j'espère que tu t'y sentiras à l'aise pour t'exprimer Wink

Je vais essayer de te répondre bien, de manière concise, et sur les points qui m'ont touchée dans ton témoignage. La première chose c'est que quand je te lis, je ne vois pas une pro-ana. Je pense plutôt que tu as accepté tes TCA et que tu essaies de vivre avec en trouvant des "trucs" qui te facilitent la vie. Et tu sais quoi? Je trouve que c'est bien. Quand on dit qu'on est contre le mouvement pro-ana, ça ne veut pas dire que nous pensons qu'il faut nier la maladie ou faire comme-ci de rien n'était, se plaindre, se prendre pour une victime, et ne rien faire passivement. Pas du tout.

Je voudrais d'ailleurs t'éclairer sur ce que nous pensons vraiment des pro-ana, puisque c'est nécessaire (il y a une confusion) et j'espère que d'autres personnes tomberont sur mon post afin d'être éclairées à leur tour. Quand tu dis "quand je vois la considération que vous avez pour les pro-ana, je me dis que vous ne savez pas la souffrance que c'est, peut-être". Déjà j'aimerais te dire que ce n'est pas une question de considération personnelle. Quand je dis que je suis contre, ça ne veut pas dire que je sous-estime les personnes qui en font partie, ou bien que je les rabaisse, ou bien que je me crois au-dessus avec "mes grandes phrases philosophiques qui ne connaissent en fait rien à la situation concrète". Au contraire. Si j'ai ouvert ce forum, cette asso virtuelle, c'est parce que je crois que tout le monde a le droit de s'exprimer, je crois que tout le monde a le droit de donner son avis, même les pro-ana, et tu remarqueras dans la présentation que ce forum leur/vous est également ouvert. Nous avons seulement dit "Attention". Quand je dis que je suis contre le mouvement pro-ana, (et pas contre les pro-anaWink) ça veut simplement dire qu'être pro-ana, (une vraie pro-ana, qui nie totalement sa maladie et enjolive son quotidien, ce qu'elle vit, les crises, les jeûnes, tout paraît normal, voire "cool", et quand on l'écoute, on ne soupçonnerait pas un problème) et bien je pense que ce n'est pas bien. Ce n'est pas parce que je pense que quelque chose n'est pas bien que j'ai une mauvaise image de la personne qui le pratique. Donc, pas de mauvaise considération. Et du respect, j'en ai énormément contrairement à ce que l'on peut croire sans savoir, (et c'est normal de penser ce genre de chose de premier abord, le mouvement pro-ana est souvent un sujet houleux, sujet à agressivité) puisque je pense profondément que nous sommes tous pareils, tous égaux, tous faits de la même chair, et que par conséquent personne ne peut juger l'autre. Ce n'est pas du blabla fait pour séduire tout le monde. Ce n'est pas du cinéma. C'est ce que je suis, et ce que je pense.

Effectivement, je pense que de vouloir accepter sa maladie au point de dire "aimer" vivre comme-ça, ce n'est pas sain. Je pense simplement que ce n'est pas une solution au problème. Je pense que c'est horrible, en fait (pour les personnes qui le vivent.) Et tu sais quoi? Je peux comprendre pourquoi elles/vous le faites. Je peux comprendre qu'être anorexique/boulimique, ça soit si douloureux qu'on ne voie plus qu'une seule issue, celle-ci. Celle de changer de point de vue total sur sa vie, celle de tout renverser parce qu'on a désespérément besoin de vivre normalement et d'avoir des pensées en accord avec ce que l'on vit au quotidien, c'est à dire que nos pensées soient en accord avec nos actes. D'ailleurs, je ne sais pas si tu connais, mais en psychologie ça s'appelle la dissonance cognitive lorsque nous pensées et nos actes ne sont pas en accord, ils ont même donné un nom à ça. C'est que c'est très important que le corps et l'esprit soient dans un équilibre commun. Bien sûr, ça va plus loin que ça d'être pro-ana. Mais tu vois, je ne ressens pas d'agressivité envers les pro-ana, ni de rancoeur, ni de pitié. Je ressens de la peine parce que justement je peux imaginer l'horreur de vivre comme-ça. D'en être résolue à faire l'apologie d'une chose qui nous fait souffrir souvent des années durant. Et au final de ne jamais pleinement être épanouie. Non ce n'est pas sain, non ce n'est pas bien, non ce n'est pas une solution. Oui on peut toujours guérir. Oui on peut toujours changer. Oui il faut continuer à se battre et à croire en l'amélioration de notre état. Sans vivre dans le rêve. Sans accepter ce qui n'est pas acceptable. Mais en vivant avec. Comme tu le fais d'ailleurs, comme tu l'expliques.

Voilà ma petite explication de mon état d'esprit actuel. J'espère t'avoir éclairée et aidée également. J'espère que tu ne te sens pas rejetée ici, parce que tu ne l'es pas Wink

Je te souhaite une bonne journée TakanomeWink N'hésites pas à me répondre et je te répondrai à mon tour avec plaisir!

_________________
* Đаиѕ тσυтєѕ lєѕ lаямєѕ ѕ'аттаяdє υи єѕрσія *

Coton
Revenir en haut Aller en bas
 
Bonjour bonjour!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» bonjour, bonjour!!
» Bonjour, je me présente...
» Bonsoir/Bonjour c'est selon
» Bonjour d'Espagne
» bonjour toulousain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANNA OU LA VIE :: » L'Espace Des Nouveaux Inscrits « :: Présentations des Membres-
Sauter vers: