ANNA OU LA VIE

▬ bienvenue à slowdown; dernier membre inscrit sur le forum.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'image du corps dans une culture de confusion

Aller en bas 
AuteurMessage
anaslayer
Super Membre <3
avatar

Féminin Nombre de messages : 107
Age : 29
Localisation : Rennes
Humeur : Finally free
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: L'image du corps dans une culture de confusion   Dim 9 Déc - 15:45



La société occidentale attache énormément d'importance à l'apparence physique, ce n'est un secret pour personne. Nous nous plions à cette règle avec plus ou moins d'entrain, et malheureusement, le fait que nous la respections autant, renforce son pouvoir. Inconsciemment nous souhaitons et demandons d'être reconnus, acceptés, aimés et désirés.


Comment un adolescent doit-il réagir si on critique son corps? Ou si il est convaincu que son corps est une cause de ses angoisses ? L'idée de contrôle reste centrale dans notre culture. Nous ne devons avoir ni rides, ni rondeurs. Cette obsession de contrôle conduit à l'obsession du poids : la névrose de notre société.


D'où l'image que la plupart des jeunes filles boulimiques ont d'elles-mêmes. On ne peut pas contester le fait que la boulimie est une maladie dont les causes sont psychologiques. Mais ces troubles psychologiques sont-ils seulement liés à des problèmes personnels ou à de douloureuses expériences? Des spécialistes ont avancés l'hypothèse, que notre société, étant trop axée sur l'apparence, pourrait causer d'importants dégâts physiques et moraux, et par conséquent entraîner des perturbations chez certaines personnes. En effet, de nos jours la maîtrise de soi est devenue synonyme de réussite. Aujourd'hui les femmes doivent être à la hauteur dans tous les domaines : il faut être une bonne mère, savoir élever ses enfants, tout en restant une épouse charmante qui est au top dans le domaine professionnel ... Mais la femme parfaite doit également, toujours rester mince et sexy, quelle que soit la situation dans laquelle elle se trouve!
Ne pas pouvoir se contrôler, « craquer » en définitive... être soi-même, ou plutôt... être humain, est interdit dans la société actuelle. Nous devons sans cesse faire face, et toujours affronter les problèmes avec le sourire et la bonne humeur.


Les crises de boulimie amènent à de véritables crises de désespoir pour la personne qui en souffre. Elle passe alors sa haine sur son propre corps, et, son esprit. Quoi de plus répugnant, de plus sale, de plus honteux, que perdre tout contrôle de la situation et laisser son corps prendre le dessus sur sa raison ? Comment peut-on encore oser sortir dans la rue, alors que l'on est une chose molle, grosse et informe, absolument incapable de résister aux tentations les plus basiques de la vie ? Cette image déformée de soi-même est accentuée dans ces moments de culpabilité intense, où la seule envie que l'on a, est de se saborder pour ne plus devoir supporter le sentiment d'être, pardonnez l'expression =), "une grosse merde". Pour un(e) boulimique, perdre le contrôle de sa personne pour se jeter sur certains aliments, dont on ne raffole pas forcément, et de s'en gaver, est extrêmement humiliant. C'est pourquoi la plupart des jeunes qui en souffre, filent directement dans les toilettes pour se libérer de ce poids intérieur (à prendre au sens propre comme au figuré). Vomir aide également à rejeter la honte et le dégoût que l'on éprouve. Cela peut être également vécu comme une punition, punition d'avoir engouffré une énorme quantité de nourriture et de ne pas avoir pu s'en empêcher.


De plus, on peut aisément remarquer que la société de consommation, dans laquelle nous vivons, contribue tous les jours à nous rappeler à l'ordre. Effectivement, on voit de plus en plus de personnes minces (voire maigres), que se soit à la TV, dans les magazines ou dans les publicités, et cette image est considérée comme un exemple. Elle est mise en avant et les jeunes s'identifient à elle. Ils prennent cette image pour une norme alors que ce n'est pas le cas.
Vous avez dû tous voir, les pubs de produits alimentaires avec écrit en dessous "pour votre santé ne manger ni trop gras, ni trop sucré, ni trop salé". Et même si ces messages partent d'une bonne intention pour la santé des consommateurs, du moins, on l'espère, cela agit comme un véritable lavage de cerveau et culpabilise encore plus la personne boulimique.


Il y a tant de "pressions morales" qui pèsent sur nos épaules actuellement, que l'on peut, en partie, comprendre le malaise boulimique.

_________________
Ampathy

Joseph Conrad said:"The belief in a supernatural source of evil is not necessary. Men alone are quite capable of every wickedness"

Abby: "Ce mec est plus blanc que blanc. Si tu le compares à Blanche-Neige, c'est Blanche-Neige qui va en taule."
Revenir en haut Aller en bas
http://anaslayer.skyrock.com
 
L'image du corps dans une culture de confusion
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Volcan islandais, la poussière dans l'oeil ...
» Les feux follets
» La figure d'Héraclès dans la culture grecque
» Sortie hors du corps.
» Je veux mettre une image comme signature dans mes messages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANNA OU LA VIE :: » Anna Ou La Vie, En Détails « :: La Documentation-
Sauter vers: