ANNA OU LA VIE

▬ bienvenue à slowdown; dernier membre inscrit sur le forum.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Boulimie

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
F.Angel
Super Membre <3
avatar

Féminin Nombre de messages : 119
Age : 26
Localisation : Paris
Humeur : En lutte perpétuelle
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Boulimie   Dim 4 Oct - 13:55

C'est déjà pas mal de ne pas vomir même si c'est par crainte que quelqu'un t'entende. Tu te bousille moins l'organisme comme ça.

Pour l'instant mon weekend n'est pas désastreux question alimentation. En partie car je suis un peu malade depuis mercredi, je ne sais pas exactement ce que j'ai. Bien sûr j'aurais pu ne pas manger. Le premier soir je n'ais presque rien mangé, ma mère ne m'a rien dit, par contre le soir suivant lorsque j'ai dis que je n'vais pas faim elle l'a très mal pris, elle m'a engueulée sous prétexte que je n'y mettais pas du mien pour guérir si je ne mangeais pas. Soit dit en passant elle n'a pas tort. J'ai besoin de maigrir. Ça résume mon état d'esprit. Je me dégoute et c'est bien triste à dire.

Sinon, ça fait deux semaines que je n'ais pas vu mon psychiatre, je l'ai est bien senties passées ces deux longues semaines. Je ne me sens vraiment pas bien. Je suis envahi par un sentiment de grande solitude. Mis à part ce forum, je ne parle pas de mes problèmes alimentaires. Si, avec une fille qui ne mange pas bien, d'ailleurs j'essaie de l'aider et de faire en sorte qu'elle n'aille pas plus loin dans l'anorexie. Je lui ais proposée d'aller voir un psy, elle est d'accord, je pense qu'elle craint la chute.
Elle ne veut pas être anorexique, ça me rassure, mais il n'empêche qu'elle ne mange pas correctement et qu'elle a perdu pas mal de poids depuis l'année dernière. Je l'écoute, je l'aide, la soutien et la dissuade de sombrer dans les tcas. Il y a aussi un prof avec lequel je parle, pas très souvent je l'avoue. J'ai parlé avec ce prof de cette fille qui ne mange pas beaucoup (avec l'accord de la demoiselle bien sûr). Maintenant c'est à elle de voir si elle veut lui parler. Pour ce qui est du psy, j'attendais de voir le mien pour lui expliquer mon histoire et qu'il me dise ce que je peux faire ou si lui même connais des adresses ou d'autres psy pour que je puisse informer la fille.
Je me sens vraiment concernée dans cette histoire, je ne peux pas la lâcher. J'ai vraiment envie de l'aider, je pense que j'en ais besoin. Je cherche à la sauver elle, malgré mon échec personnel. Il faut qu'elle s'en sorte parce que moi je n'ais pas réussi et que je ne veux absolument pas qu'elle endure le même calvaire que le mien (et le tiens aussi).
Je m'assure qu'elle a bien mangée le soir chez elle. En général, le matin elle mange un petit truc, le soir aussi. C'est le midi qui foire et ne passe plus, semblerait-il. Elle n'en est "qu'au début". Elle m'a avouée qu'une fois elle a essayée de se faire vomir, elle n'a pas réussit, elle n'a pas recommencée. Enfin, je la prends en charge quoi.
Je ferais mieux de m'occuper un peu plus de moi. Mais bon. C'est trop douloureux de la voir "commencer". Mieux vaut l'arrêter tant qu'il est encore temps.

L'amertume de l'échec est bien dure à digérer. Le mauvais verdict et tout s'effondre. J'aimerais pouvoir t'aider, mais moi même ne sachant comment faire.
Pleurer fait du bien. Je n'y arrive plus. Je ne sais et ne peux pleurer. Sincèrement désolée de ne pouvoir t’apporter un semblant de réconfort.
Revenir en haut Aller en bas
http://enfantplume.skyrock.com
cilou
Membre Actif
avatar

Féminin Nombre de messages : 56
Age : 27
Localisation : paris
Humeur : ça dépend de beaucoup de facteurs...
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: Boulimie   Dim 4 Oct - 15:04

Oui, c'est sûr que je m'abime moins, mais l'autre jours où j'étais toute seule chez moi (chose rarissime!), même si je n'avais pas fait de crise, mais j'avais mangé donc de toute façon c'était de trop, j'ai recommencé. Je voulais profiter de ce moment de "purge". Ca a beau faire mal, j'avais besoin de me faire mal! De me punir de toutes les crises où je n'avais pas pu le faire! Je voudrais me dégouter pour toujours pour ne plus jamais recommencer de crises, mais à chaque fois, ça repart! Mon corps me dégoute... Je suis énorme! Mais jamais assez pour réussir à arrêter définitivement.
Ce week-end est pour moi assez mitigé.

Si ce n'est pas indiscret pourquoi n'es-tu pas allée voir ton psy ces 15 derniers jours? En plus si j'ai bien compris, tu en as besoin. Je trouve ça bien que tu veuilles protéger cette fille, mais ne caches pas non plus tes problèmes derrière elle. On ne pas parler d'échec, c'est juste que ça prends du temps, c'est très long, mais il faut prendre patience. On croit peut-être dans ce qu'on pense que c'est "fini" mais en fait rien n'est encore perdu. Tu ne te sens probablemnt pas prette de voir ton corps (re)changer, c'est normal, je ne me supporte toujours pas non plus si ça peut te rassurer.
En plus j'ai constater, pour l'instant l'unique, inconvénient d'être avec un mec, c'est de devoir prendre conscience son corps! C'est tellement douloureux de devoir accepter ses formes...

L'an dernier je connaissais une fille, un peu dans le même cas que ton amie. Je me souviens que j'avais aussi tout fais pour l'aider. Comme toi, je ne voulais pas la voir devenir comme moi, il c'est avéré que cette fille n'avait en fait qu'un problème avec ses parents. Je faisais les tpe avec cette fille, je faisais d'ailleurs presque tout (pour l'aider au niveau du travail) jusqu'au jour ou ses parents m'ont appellé pour me dire qu'elle était anorexique et qu'il fallait que je l'aide. Il me prenait pour une tyranique alors que je la "prenais par la main". Je m'étais peut-etre attendu à un remerciement... Elle avait encore sacrément des réserves en plus, mais dans son attitude je la sentais mal. C'est pour ça que je m'étais inquiétée.
Mais bon, je suis un peu trop naive. Et puis ce n'est qu'un cas. Je pense que tu réussiras à aider cette fille! Je pense que c'est une bonne idée d'en parler à ton psy, il pourra vous aider toutes les 2 dans cette histoire.

Ne t'en fais pas pour moi, tu as assez à gérer avec toi et ton amie. C'est pas évident quand on ne sait plus ce qui se passe en nous même. Je suis encore dans ce cas. Si moi je peux t'aider... C'est avec plaisir de pouvoir aider qq un comme je suis incapable de m'occuper de moi.

Ca faisait longtemps que je n'avais pas pleuré. En général, c'est déjà trop fort et je ne réussi pas à faire sortir la douleur. Je supppose que c'est oareil pour toi. Mais peut-etre que je me trompe.
Perds pas espoir miss!!!
Revenir en haut Aller en bas
F.Angel
Super Membre <3
avatar

Féminin Nombre de messages : 119
Age : 26
Localisation : Paris
Humeur : En lutte perpétuelle
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Boulimie   Dim 11 Oct - 21:11

En ce moment je n'ai pas de crises. Je suis en période assez restrictive; malheureusement je n'arrive toujours pas à me libérer des repas qui me dégoute tellement à tel point que ça m'empêche de m'endormir. Pourtant je mange le minimum mais j'ai toujours l'impression qu'il y a eu un petit écart, une calorie en trop. Je ne supporte l'idée de devoir diner, mangé. Les gens remarques que je perds du poids (tu avais raison dans ton ancien messages; ils ne le disent pas mais le voient.)
Mardi aprèm je rentrais chez moi, il y avait ma mère et une de ses amies qui parlaient dans la rue, cette aprèm là j'étais assez fatiguée (tête plutôt affreuse). L'amie là remarquée et c'est aussi empressée de dire que j'avais maigrie et que j'étais bien mieux lorsque j'étais revenue de vacances, ma mère réplique: " C'est vrai que tu as maigrie, je l'avais remarquée; tu manges bien au moins..."
Selon les "gens" j'ai maigrie, je ne le vois pas autant qu'eux. C'est vrai que j'ai baissé, pas assez à mon goût.

Pour ce qui est de mon amie, je la vois manger le midi. Selon ses dires elle mange le matin et le soir. Bien sûr elle est complexée et bien sûr qu'elle veut maigrir, comme nous deux d'ailleurs mais je ne pense pas qu'elle soit anorexique. Au cas où, je préfère être avec elle, quitte à la surveiller. Elle est toujours d'accord avec l'idée d'aller voir un psy ou d'en parler avec son médecin traitant. Tu as raison, je ne dois en aucun cas cacher mes problèmes derrière elle ce que je ne cherche à faire. Néanmoins j’ai tendance à voir ma propre histoire à travers la sienne. En réalité je crains qu’elle fasse les mêmes « erreurs » que moi. En ce moment ça va, elle mange normalement.

Maintenant ça ne fait pas deux semaines mais trois que je ne vois pas mon psychiatre. La première semaine j’ai dû annuler mon rdv et les deux derniers c’est lui qui ne pouvait me recevoir. J’ai du mal à faire fasse seule…

Depuis quelques jours ma mère ne me lâche plus question alimentation. Elle est là à surveiller ce que je mange, en me demandant si j’ai bien préparé mon déjeuner, si j’ai mangée à midi…Elle m’étouffe… L’amie de ma mère non plus d’ailleurs. Dès que je la vois elle me demande si je mange bien. J’ai l’impression qu’elles me considèrent encore comme un enfant. C’est bon, je suis une « adulte ». Je ne suis pas stupide non plus. Je sais qu’elles s’inquiètent (surtout ma mère). A défaut de faires des conneries j’ai conscience des répercutions et conséquences de mes actes.

Depuis quelques jours j’ai mal à la cuisse (juste en dessous des fesses), douleur qui rend difficile la marche, le mouvement, d’être debout, de monter les escaliers, etc.

Je m’inquiète tout de même en partie parce que je comprends tes souffrances.
Tu m’apportes déjà une grande aide rien qu’avec les messages que tu envoies sur ce forum. Je ne serais pas trop comment faire si je n’avais pas connu ce forum. Je me sens moins seule. Par ailleurs, j’ai la sensation de me rendre plus ou moins utile dans ce forum.
Revenir en haut Aller en bas
http://enfantplume.skyrock.com
cilou
Membre Actif
avatar

Féminin Nombre de messages : 56
Age : 27
Localisation : paris
Humeur : ça dépend de beaucoup de facteurs...
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: Boulimie   Jeu 22 Oct - 19:21

Désolée de te répondre aussi tard ... :s

J'espère que tu n'as pas trop remaigri depuis ton dernier message. Parce que même si les gens ne le disent pas, c'est surtout parce qu'il ne savent pas trop quoi dire. Mais tu as pu constater par toi même que tu as effectivement maigri, certaines personnes ont fait le pas de te le dire. D'un coté, meme si ça peut te "satifaire" que tu ais maigri, il ne faut pas oublier qu'il faudrai essayer de ne pas trop maigrir non plus, meme si tu n'aspires qu'a ça. Je comprend tout à fait que cela ne te suffise pas mais il ne faut pas que tu perdes trop de forces pour pouvoir continuer à vivre !!!

En ce qui concerne ton amie, je ne disais pas que tu te caches "volontairement" derrière elle, excuses moi si tu l'as pris comme tel. Tu dis que tu te retrouves un peu en elle, et je pense que cela te permet "d'oublier" (je ne trouve pas le terme adapté) qu'il faut que tu t'occupes aussi de toi. Je n'ai pas non plus dis qu'il fallait la laisser tomber! Elle, t'aide-t-elle dans ce domaine?

J'espère que tu revoies ton psy car cela a l'air de bien t'aider qd meme. Et en ce qui concerne ta mere, elle est comme la majorité des maman qui s'inquiètent pour leurs enfants, et d'un autres cotés, meme si je comprends cet étouffement, il faut reconnaitre qu'on a de la chance d'avcoir qq un qui se préoccupe de nous, non? Ma mere est a peu près pareil au niveau surveillance. Mais probablement un peu moins.

Je ne sais pas si ça peut t'aider, mais si vous vous faites confiance toutes les 2, si elle te surveilles c'est peut-etre parce qu'il y a une breche qui s'est formée dans cette confiance. Dans ce ca, pour pouvoir respirer un peu plus, peut etre que tu devrait lui montrer que tu es capable (il s'agit de lui remontrer, je ne dis pas que tu ne l'es pas) de te reprendre a ce niveau. Je ne te dis pas qu'il faut que tu grossisse, mais que tu manges raisonnablement (un peu plus qu'un simple fruit qd meme, toutes façons avec le froid qui arrive, tu perdras tt très vite!) a chque repas. Après qd la confiance sera revenue et que ta mere le verra, normalement elle devrai moins t'étouffer. Tu pourras alors sauter qqs repas (pas tous qd mm Wink ).
C'est comme ça que je fonctionne avec ma mere, je ne mange pas a tous les repas, mais je dois par ailleurs lui prouver que je peut faire mes 9h de sport par semaine avec les résultats scolaires qui vont avec (c'est deja plus dur :s). Et si son attitude ne change pas, peut -etre que tu devrais alors parler avec elle pourquoi elle t'étouffe autant, et toi de lui expliquer pourquoi elle devrai pouvoir te faire confiance, sans avoir a mentir!
J'espère que ça pourra t'aider!!!

Ta douleur a la jambe est-elle passée?

J'ai eu qqs pbms récemment avec mes parents, ils me voyaient tjs comme il y a 3 ans avec mon 1er copain. C'est a dire comme au début de mes pbms. La trouille que ça recommence la guerre et la ils m'auraient bien fait "rechutter" comme ils disent si bien. C'est pour ça que je ne suis pas venue sur le forum, je n'avait pas le courage d'écrire. Mainteant ça va mieux. Je ne sais pas ce que j'ai fait, j'ai peut -etre fait la leche botte comme il fallait, tjs est-il que cette semaine j'ai essayé de ne pas rentrer trop souvent après 22h. J'ai repris leur confiance et depuis ils melachent (plus ou moins qd meme, je les reprends progressivemnt). J'avais l'impression qu'on ne pouvait pas aimer chez moi.

C'est souvent comme ça, les parents ne voient pas leurs enfants grandir. Et comme je sui la 2eme (comme toi il me semble) et que ma soeur est une "saint nitouche", je dois me taper tout le sale boulot pr sortir en journée comme le soir! Surtout qu'ils me voient tjs 2 ans de moins qu'elle, ce qui me descent a un niveau mental de 6eme en restant objective. D'ou les difficultés de faire accepter a mes parents le fait que je suis majeure et que j'ai le doirt de vivre et d'aimer autant qu'eux.

J'espere que ce forum continueras a t'aider. Bon courage pr la suite ;-)
Revenir en haut Aller en bas
F.Angel
Super Membre <3
avatar

Féminin Nombre de messages : 119
Age : 26
Localisation : Paris
Humeur : En lutte perpétuelle
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Boulimie   Lun 26 Oct - 14:20

Ce n’est pas grave, tu sais on à chacun nos moments de présence et "d'absence". En tout cas je suis ravie de constater que tu vas mieux.

J'ai revue mon psy, il était temps! J’ai beaucoup parlée pour une fois. J’avais tellement de choses à dire. On aborde le sujet de l’alimentation de façon bien plus sérieuse et profonde que toutes les autres fois.
Pour ce qui est de ma jambe, ça va mieux, elle ne me fait plus souffrir. J'ai repris un peu de poids depuis mon dernier message. J'ai conscience qu'il ne faut pas que je perde trop de poids si je ne veux pas pourrir ma santé, voir y laisser ma peau mais j'ai BESOIN de maigrir, encore et toujours. Me sentir un peu plus légère chaque jour...

Mon amie ne m’aide pas avec mes Pb alimentaires tout simplement parce que je ne lui en laisse pas l’occasion. Je ne lui en ais jamais vraiment parlé.
Devant ma famille je mange correctement. Je ne saute quasiment jamais le diner. En ce moment elle me fou la paix, normal, je suis chez moi tous les jours et je mange à chaque repas, voir entre les repas. Les vacances, c’est un long weekend prolongé ce qui est désastreux. Demain je vais à Nantes y passer quelques jours, je vais voir si je peux limiter la bouf. La je sens que je ne vais pas tarder à reprendre des kilos si je n’arrête pas de m’empiffrer. Le problème c’est que je mens déjà à ma mère et ce depuis un certain temps. Je sais qu’elle s’inquiète et qu’elle fait ça pour mon bien, mais j’avoue ne pas avoir besoin de cet étouffement en plus du reste.

Je suis navrée de ne pouvoir te donner de conseil pour rendre ta situation avec tes parents plus facile. Comment ça va avec tes parents en ce moment?
Revenir en haut Aller en bas
http://enfantplume.skyrock.com
cilou
Membre Actif
avatar

Féminin Nombre de messages : 56
Age : 27
Localisation : paris
Humeur : ça dépend de beaucoup de facteurs...
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: Boulimie   Mer 28 Oct - 12:03

Je suis contente que tu aies revu ton psy et que tu puisse vraiment parler avec lui de l'alimentation. Je pense que cela va t'enlever un certain poids de pouvoir en parler plus facilement.

Peut etre que ton amie n'ose pas trop aborder la question de la "bouffe" avec toi car elle ne sait pas quelle peut etre ta réaction ou qu'elle n'ose pas. Mais peut etre que ça pourrait etre bien aussi d'essayer d'en parler ttes les 2. Après ce n'est qu'une supposition. As tu une personne autre que ton psy avec qui tu en parles ?
En même temps je dis ça de mon point de vue, mais c'est vrai qu'il n'y a vraiment qu'avec ma meilleure amie que j'en parle car ma psy n'est toujours pas au courant pour mes crises de boulimie. Je n'ai toujours pas réussi a lui dire et c'est peut etre ça qui me "manque". D'où ma "nécessité" d'en parler avec qq un d'autre.

Je sais que c'est dur à accepter car je suis dans le même cas, mais je ne peut pas m'empecher de penser que c'est bien que tu aies repris un peu de poids.

Je suis plutôt dans une période où je mange énormément et où je n'arrive pas à vomir. C'est une catastrophe et je comprends d'autant mieux ton besoin de maigrir chaque jour car je ressens ce même besoin. J'essaye de ne pas trop etre chez moi pour ne pas trop manger, mais le probleme est que j'ai plein de boulot pour la rentrée donc ça me bloque un peu chez moi, alors que je voudrais passer le plus de temps possible a ma salle de sport, au moins pour voir mes amis. Résultat je dois me taper mon pere et ma soeur a longueur de temps ce qui n'arrange rien a mon état.
Globalement a va mieux avec mes parents. Le principal était que la confiance soit revenue avec la mere, les autres je m'en fout completement !!! Mais je reconnais qu'avec mon pere et ma soeur, ce n'est pas top. Ils me cassent un peu tous mes projets ; ils sont trop curieux et me croit vraiment incapable de me gérer seule ... pitoyable et pathétique d'en etre resté là !!! J'ai juste besoin de respirer, de pouvoir vivre et d'aimer sans leur avis !!!
Mes moments "d'absence" sont aussi du à ça car ça me prends tellement que je n'ai même plus la capacité de mettre des mots pour essayer de me calmer...

C'est gentil mais ne sois pas navrée, ça n'en vaut pas la peine. Ce sont des choses qui me perturbent mais ce n'est pas non plus grave. Tu as bien d'autres problemes pour ne pas avoir a t'occuper des miens ;-)

Je ne sais pas si tu est déjà allée a Nantes, mais je trouves que c'est une ville très sympa, même sous la pluie! (souvenir humide profond mais agréable...) Je vais aller voir ma maraine qqs jours a la fin de la semaine. Ca va me faire du bien de couper avec ma famille!
Revenir en haut Aller en bas
F.Angel
Super Membre <3
avatar

Féminin Nombre de messages : 119
Age : 26
Localisation : Paris
Humeur : En lutte perpétuelle
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Boulimie   Mer 4 Nov - 22:08

Si, si; Nantes est une ville que je connais plutôt bien et depuis un certain temps déjà, mon grand père maternelle, celui avec lequel mes relations ne sont pas terribles, habite là bas. C'est vrai, c'est une ville très sympa malgré la pluie. Quoi qu'à Paris nous sommes bien servies.

A vrai dire, je n'ais pas envie d'en parler avec elle. Je veux juste l'aider, je ne veux absolument pas avoir une sorte de "complicité" dans ce domaine. Je ne pense pas que cela puisse être la bonne solution, pour elle comme pour moi. Néanmoins, tu n'as pas tord; mise à part mon psychiatre je n'ais pas grand monde avec qui je puisse "partager" ou en tout cas parler de mes troubles alimentaires. C'est vrai que ça pèse, mais je l'ais plus ou moins (plus plus que plus moins) choisi. En plus de mon psy il y a deux autres personnes avec qui j'en parle, l'une d'entre elles est malheureusement elle aussi atteinte de tca; enfin elle a plutôt méchamment rechutée. D'ailleurs en ce moment elle ne va pas bien du tout et ça me bouffe un peu l'existence mais étant donné qu'elle habite à l'autre bout du monde, je ne peux pas faire grand chose.

Question alimentation et poids, c'est catastrophique. Les vacances, une épreuve toujours si redoutable et à conséquences désastreuses. Je dois maigrir, j'en ais besoin. C'est une question de vie ou de mort, de survie. Je ne peux plus supporter ce que je suis, mon corps, mon aspect. Heureusement que les cours recommencent, je n'en pouvais plus de manger sans arrêt, de voir le gras s'entasser au fur et à mesure. Mon corps doit changer mais dans le sens inverse. Je le dois. J'en ais besoin.


Voir ta marraine t'as fait du bien? En général les voyages font du bien. Cela permet de respirer, d'oublier un peu le quotidien.
Revenir en haut Aller en bas
http://enfantplume.skyrock.com
cilou
Membre Actif
avatar

Féminin Nombre de messages : 56
Age : 27
Localisation : paris
Humeur : ça dépend de beaucoup de facteurs...
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: Boulimie   Dim 15 Nov - 0:33

Je suis désolée que ton amie ai rechuté et que tu ne puisses pas trop parler de tes troubles alimentaires.

Cependant je comprends très bien car je n'aime pas non plus en parler, ça me pèse trop d'admettre que je grossi sans arrêts alors que mes parents sont persuadés que je fais toujours 50 kg ... Du coup dès que je ne mange pas bcp c'est la "guerre".
Mais ça me fait un peu mal qd même qu'ils s'acharnent a ne rien voir, quoique, je ne me comprends pas vraiment a ce sujet. D'un coté je voudrais qu'ils voient que je grossi pour qu'ils me laissent ne pas forcément manger qd ils sont là, mais en meme tps je ne veux pas qu'ils découvrent que je fais de la boulimie. C'est trop flou dans mon esprit.

Je ne peux toujours pas vomir, ou alors c'est très dur... Du coup c'est un bilan catastrophique des vacances etdu reste ! Pour toi j'espère que ça va mieux !

Les vacances chez ma marraine m'ont fait énormément de bien ,c'est juste dommmage que ça finisse car on a vraiment bien profiter tous !!! Mais par contre, pas vraiment reposée avec la dose de boulot par dessus.
Et chez moi, toujours la même chose... Je rentre tard donc pour mes parents je fais la tete, alors que j'ai juste envie de profiter de la vie. Maintenant que j'arrive à penser ça, ils ne veulent plus que je sois heureuse on dirait. Alors voila comment j'en viens a croire qu'ils ne connaissent pas ce que c'est que d'aimer. Et puis le refus de voir grandir leurs enfants doit aussi leur peser, il ne veulent probablement pas vieillir, donc j'en paye les conséquences bien évidemment. Après je me trompe sûrement... en tout cas j'espere.

Heureusement qu'il me reste des motivations, sinon je ne m'en sortirai pas avec toutes ces histoires ! Mes exams, le ski et l'Italie avec mon homme!
Revenir en haut Aller en bas
F.Angel
Super Membre <3
avatar

Féminin Nombre de messages : 119
Age : 26
Localisation : Paris
Humeur : En lutte perpétuelle
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Boulimie   Dim 22 Nov - 15:37

Je suis désolée de répondre aussi tard, j'ai eu une semaine assez chargée, j'avais pas mal de boulot. J'espère que tu vas bien.
Je comprends ce que tu ressens et ce que tu veux dire vis à vis de tes parents. Tu aimerais qu'ils voient sans voir. D'un côté tu en as envie car tu ne vas pas bien et tu voudrais aller mieux, ou, en tout cas, être écouté, peu être même consolé, mais d'un autre côté le fait qu'ils voient signifierait une prise en charge par un médecin, une hospitalisation dans le pire des cas, la guérison quoi, chose que tu veux et à la fois refuse et crains par dessus tout.

J'ai reperdu du poids, en tout cas j'ai essayé de perdre ces kilos que j'avais repris pendant les vacances et la semaine qui les a suivies. Depuis jeudi dernier j'ai recommencé à vomir mes crises qu'elles soient grandes, voir excessives ou plus ou moins petites. J'ai par ailleurs réussie à sauter quelques repas. Ce weekend end si l'on ne compte pas les repas vomis j'en ai eu trois (vendredi soir, hier soir) et ce matin j'ai mangé deux biscottes au petit déj' que je n'ai pas pus vomir, chose que j'aurais faite sinon.
Je suis un peu inquiète. J'ai peur de m'être abîmé quelque chose hier pendant que je vomissais. Il y avait du sang, pas énormément bien sûr. Ce n'est pas la première fois depuis mes deux années d'ano-boulimie. Je sais qu'avant c'était parce que je m'étais écorché le palais, mais cette fois ce n'est pas le palais. Mes amygdales en ont pris un sacré coup. Là je vais mieux, mes amygdales ne me font plus souffrir.

Et toi, comment vas tu depuis ton dernier message ? Je comprends, ou en tout cas, j'arrive à imaginer ce que tu ressens. C'est dur de ne pas pouvoir vomir lorsqu'on fait des crises, de voir sa phobie devenir réelle : la prise de poids.


J'ai l'impression que nous sommes les seules sur ce forum depuis quelques temps, dommage. N'empêche je suis ravie de pouvoir "parler" avec toi via ce forum. Ça aide et permet de partager ce qu'on vie sans pour autant être jugées, mal vue.
Revenir en haut Aller en bas
http://enfantplume.skyrock.com
F.Angel
Super Membre <3
avatar

Féminin Nombre de messages : 119
Age : 26
Localisation : Paris
Humeur : En lutte perpétuelle
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Boulimie   Lun 23 Nov - 21:41

Aujourd'hui devait être mon dernier jour d'exam, malheureusement mon professeur a oublié les copies, je dois donc le faire demain, ce qui ne me réjouie pas du tout.
J'ai annulé mon rdv avec mon psy avec l'intention de (re)bosser mon exam et surtout de me reposer un peu. Malheureusement j'ai craqué: j'ai mangé.
Là j’attends que me sœur sorte de la salle d'eau, pour aller me doucher et surtout vomir. Seul moyen de déculpabiliser. Ou en tout cas, de prendre le moins de poids possible.

En ce moment je ne vais pas bien. Mes notes sont franchement désastreuses.

C'est un message court et sans grand intérêt mais j'avais besoin de "parler".
Revenir en haut Aller en bas
http://enfantplume.skyrock.com
cilou
Membre Actif
avatar

Féminin Nombre de messages : 56
Age : 27
Localisation : paris
Humeur : ça dépend de beaucoup de facteurs...
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: Boulimie   Dim 29 Nov - 21:27

Je ne trouve pas que ton dernier message n'ait pas d'intéret. Au contraire, ça fait du bien de parler, et c'est essentiel ! J'espère que tu vas mieux.

En ce qui me concerne ça ne va pas mieux dans ce domaine, meme plus du tout. C'est de plus en plus catastrophique, je ne parviens plus à maigrir ni a vomir... Je ne sias plus quoi faire pour perdre ces pu... de kilos qui sont de plus en plus importants. C'est abslument abominable de voir toute cette cellulite dépasser de mes vetements et le regards des autres m'affole !!! (ma famille-> ils ne peuvent que voir, mais refusent toujours...) Je fais pourtant enormément de sport (il n'y a pratiquement que dans ce cas que j'arive a ne pas manger avant! après je ne mange jamais!)
Pourtant je voudrais etre le mieux possible pour mon copain, mais ça n'empeche pas le gras de s'installer sur mon corps. je ne ressemble plus a rien... c'est pathétique! En plus, en cours, c'est pas top, et je stresse trop parce que j'ai mon conseil de classe demain... Ne t'inquiètes pas pour les notes, tu n'es pas seule dans ce cas.

Disons aussi que ça me gene que mes parents ne voient pas du fait que si un jour je reussi a remaigrir (le plus vite j'espère) ils ne verront pas que précedemment j'ai grossi et que c'est juste mon corps qui reprendra une forme correcte, et eux risquent de voir que "rechute" comme ils disent, et que je vais redevenir maigre alors que je ne l'ai JAMAIS été !!!!!!! Un reve irréalisé ; pour l'instant.

Il ne me reste que mon mec et ma meilleure amie et nos motivations pour le futur qui me permettent de survivre. C'est devenu tellement vital pour moi de maigrir!!! Je n'en peux plus de redevenir la grosse que j'étais avant. Je ne veux pas et refuse completement ce retour en arriere!

J'ai envie de pleurer mais ça ne sort pas. Je commence a réellement éprouver le besoin de quitter mes parents et d'avoir mon appartement. J'ai besoin d'indépendance. Chose impossible chez moi avec des parents étouffant et la meme chambre que ma soeur... bruyant par dessus te imcompréhensifs lorsque je reste ds ma chambre sans faire la tete pour autant... Bref. Il faudrai pour ça que je change de forum parce que ce n'est plus le meme sujet.

c'est vrai qu'on est plutôt suele sur ce forum en ce moment, en plus je ne peux pas venir très souvent en ce moment. Mais l'essentiel étant de pouvoir echanger sans jugments et de pouvoir se conseiller qd on peut Wink

Bon courage pour tes exams, fais attention a toi !!!
Revenir en haut Aller en bas
F.Angel
Super Membre <3
avatar

Féminin Nombre de messages : 119
Age : 26
Localisation : Paris
Humeur : En lutte perpétuelle
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Boulimie   Jeu 3 Déc - 22:19

Malheureusement ça ne vas pas mieux, ça ne fait qu'empirer même. Ma vie tourne autours de la bouffe, des crises, des purges. Les gens, le monde extérieur, toute l'existence et la vie, voir la "réalité" semble, à mes yeux, totalement dérisoire. J'aimerais de plus en plus être seule, sans aucune compagnie. J'ai besoin de solitude. Peu être parce que j'ai l'impression que mon entourage est incapable de comprendre ce que je me fais subir; je les comprends au fond. Néanmoins j'ai besoin d'indulgence, de liberté, et d'autonomie. Je ne veux surtout pas que l'on vienne m'empêcher d'agir comme je l’entends et, encore moins de réflexions prises de tête.

Par ailleurs, mes résultats de ce premier trimestre ont été catastrophique, pire encore, lamentable. J'en ai honte et je ne peux rien y changer. Cet échec, cette détestable image de moi même me colle à la peau. Je suis pathétique.
J'ai beau frotter, elle persiste. Y compris le fait d'arracher ma peau ne pourrait effacer cette sensation de dégoût.

J'arrive à comprendre ce que tes parents ressentent, sans pour autant les défendre. Ils n'acceptent pas de voir que tu vas mal, donc refuse de remarquer que tu as pris du poids.
Cependant, il est aussi probable que tes parents aient été tellement affectés et aveuglés part l'anorexie qu'ils n'ont, en aucun cas, réalisés, ainsi que connu l'existence de l'autre Elle, de l'autre trouble; la boulimie.
Je te dis ça parce que pendant une période j'ai plus ou moins vécu la même chose: ma mère ne supportait pas de me voir sauter un repas ou de ne pas manger "suffisamment" selon ses critères mais par contre elle ne régissait pas autant lorsque qu'elle remarquait que je mangeais un peu trop, voir exagérément. Les choses ont changées, j'espère que ce sera le cas pour toi aussi.

Et si tu partais quelque temps chez ton copain ou ta meilleure amie?

Comment c'est passé ton conseil? (navrée de te le demander aussi tard)

Bon courage et toi aussi prends soin de toi.
Revenir en haut Aller en bas
http://enfantplume.skyrock.com
cilou
Membre Actif
avatar

Féminin Nombre de messages : 56
Age : 27
Localisation : paris
Humeur : ça dépend de beaucoup de facteurs...
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: Boulimie   Sam 5 Déc - 15:18

Je suis désolée pour toi que ça n'aille pas mieux.

Mes parents je les laisse de coté... J'ai juste envie de partir de chez moi, dans le sens ou j'aurai un autre endroi pour vivre sans avoir a les supporter et se faire la gueule juste parce qu'on ne se comprend pas. C'est sûr que je voudrais aller chez mon copain mais il habite trop loin, et pour les cours c'est franchement pas pratique, idem pour ma meilleure amie, mais il se pose aussi pour elle le fait que ses parents ne seraient pas forcément ok. Mieux vaut garder cette possibilité pour les jours vraiment mauvais...
J'espere que mes parents changeront aussi d'attitude un jour, quoique, je n'en suis pas sûre. je ne sais pas ce que je veux qu'ils changent ds leur attitude. Tout ce que je sais, c'est que je ne les supporte plus, ni ma soeur.

Mon conseil de classe a été horrible, je n'ai la moyenne dans aucune matière scinetifique, et je suis en S ...

Quant à la bouffe, n'en parlons pas. Je me trouve lamentablement énorme la limite du supportable étant dépassée.
Je n'ai qu'une envie, celle de maigrir, de retrouver la vue de mes os a travers ma peau, et je me fout de ce qui disent que c'est moche. Je ne recherche pas la beauté.

Encore une fois, je ne garde que mes motivations en tete. Le reste, je coris que je m'en fous.

Je comprends très bien ton besoin de liberté, je pense que nous ressentons a peu près le même. Mais peut etre qu'un soutiens peut etre quand meme utile, a condition bien sur que ce ne soit ni pitié ni étoufement. Mais je ne pense pas que s'isoler completement soit très bénéfique au moral... Je ne suis pas spécialement convaincue dce ce que je dis, mais je sais que ma meilleure amie et mon copain sont mes seules "ressources". LAors je me dis que cela pourrait peut-etre t'aider toi aussi d'avoir quelqu'un a qui en parler autre que ton psy (tu le vois toujours?), et meme si vous n'en parlez pas, de fait de savoir qu'il y a les TCA ds ta vie pourrai donner une certaine complicité, ds le sens ou il n'y aurait pas d'ambiguité ds vos relations. C'est une idée, après tu en fais ce que tu veux, je n'ai rien a t'imposer. Wink
Revenir en haut Aller en bas
F.Angel
Super Membre <3
avatar

Féminin Nombre de messages : 119
Age : 26
Localisation : Paris
Humeur : En lutte perpétuelle
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Boulimie   Jeu 10 Déc - 21:35

En réalité, je ne suis pas totalement seule. Il y a des gens qui savent, ou se doutent que je ne mange pas correctement mais ça ne me donne pas pour autant envie d'être en leur compagnie. En plus, j'imagine qu'ils ne pourraient comprendre réellement ce que je vis. Pour eux je serais capricieuse ou égoïste ou sinon les deux en même temps, car, les TCAs sont, d'une façon, un choix. Un choix au sens où j'ai décidée de les taire, de les dissimuler et d'en faire un "mode de vide". Je ne vis que pour maigrir, ou du moins c'est comme ça que je le ressens. Rien d'autre n'a d'importance.

J'ai vu des photos de ma meilleure amie (l'anorexique, elle aussi...). Elle pèse 50 kg, plus ou moins mon poids. Cependant elle mesure 1.70 (10 cm de plus que moi). 2tonnant à quel point un poids peut différer selon le corps. Je la trouve tellement belle, élancée, fine. Elle est ce que je voudrais être. Mon poids est tellement immonde et pourtant, il lui va si bien à elle.
J'ai deux solutions pour obtenir mon objectif: grandir de 10 cm ou maigrir de 5 à 10 kilos. La seule et unique solution qui s'offre à moi est la deuxième. Maigrir.


En ce moment je me considère comme un être affreux, physiquement comme mentalement.
Je mets en scène toute une "ruse" pour ne plus manger ou, en tout cas, manger très peu. Je prévois d'aller chez mon père quelques temps, malheureusement c'est un peu difficile; il habite dans un studio. A vrai dire ce n'est pas que pour "réduire" mon alimentation que je veux aller chez lui, j'ai besoin de m'éloigner de chez moi. Non parce que je m'entends mal avec ma famille (ma sœur, ma mère et mon frère) mais tout simplement parce que j'ai besoin de prendre mes distances. Oui, j'ai besoin de m'éloigner à tout prix de cette maison de crises, de purges, de boulimie, de tentative de suicide, de décès.
Souffler, changer d'air, d'environnement...Une Pause.

Je vois toujours mon psy, même si je n'ai pas pus y aller pendant plusieurs semaines.
Tu a raison, être seule ne peut m'apporter aucun bénéfices. Mais faire semblant lorsque je suis en compagnie n'est, à mon avis, pas mieux. Je pense que je cherche la solitude parce que j'ai besoin de me retrouver.

Il faudrait peu être tenté le dialogue. Si tu ne parles pas avec eux c'est sûr qu'il n'y aura jamais de changement. Peu être que si tu leurs explique calmement ton(tes) point(s) de vue, ils pourront accepter ta façon d'être. Après je ne connais pas tes parents et ta sœur; mieux vaut ne pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué.
Revenir en haut Aller en bas
http://enfantplume.skyrock.com
cilou
Membre Actif
avatar

Féminin Nombre de messages : 56
Age : 27
Localisation : paris
Humeur : ça dépend de beaucoup de facteurs...
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: Boulimie   Dim 10 Jan - 20:37

Je suis désolée de ne pas avoir répondu plus tot. J’y pensais par moments, mais je ne m’en sentais pas capable, je ne pouvais pas parler de ma vie.

J’espère que tu n’as pas eu de problèmes pendant ce temps la et que tu as passé des bonnes fetes de fin d’année, ou du moins les meilleures possibles.
En ce qui me concerne, les « fêtes » se sont passées loin de paris, donc du reste de la famille, avec mes parents et ma sœur, donc ce n’étais pas vraiment des vacances, mais j’ai pris consciences que ce n’était pas dû au stress que je ne pouvais pas les supporter, c’est juste qu’on est trop différents pour tenter de se comprendre.
Et les concessions sont rares vu qu’ils ne « peuvent pas « avoir tord.

Sinon c’est une vrai catastrophe ce qu’est devenu mon corps. J’ai tellement grossi, je ne rentre pluis dans mes vetements, je me sens constamment mal. J’ai pu vomir un peu pendant les vacances. Mais je voudrais pouvoir me purger, vider mon corps de tout ce qui est inutile, arracher cette peau flasque qui me gene tant, celle qui était partie avant, mais qui est revenue a une vitesse folle !

Je suis perdue… face a moi, mon corps, mes sentiments, mes aspiratiosn…

Je n’y arrive plus en cours, je doute de tout. Je ne supporte plus ma famille, ou plutôt je ne supporte plus ce que je deviens. C’est une vraie catastrophe. Et le pire est que je n’arrive plus a maigrir. Je ne sais plus quoi faire. Je voudrai pouvoir partir de chez moi, que mes parents acceptent de me laisser voler de mes propres ailes.

Ca fait presque un mois que je n’ai pas vu ma psy, heureusement je la vois jeudi, ça ne devrai pas être inutile, j’espère. A conditions que je parvienne a lui parler de tout ce dont j’ai besoin, je sais que j’aurais deu mal a lui parler de certaines choses, encore une fois a cause de la honte, mais on verra bien. Je voudrais pouvoir passer cette étape de ma vie, avec les études encore avec la famille, avec toutes l’incompréhension qui s’y mele et m’empeche de vivre. Et pourtant elle est indispensable. J’ai l’impression que je n’y parviendrai jamais…

Je ne sais plus ce que je suis. Il y a eu trop de changements pour moi. J’ai besoin de me retrouver. Mais je ne sais pas comment faire…
Revenir en haut Aller en bas
F.Angel
Super Membre <3
avatar

Féminin Nombre de messages : 119
Age : 26
Localisation : Paris
Humeur : En lutte perpétuelle
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Boulimie   Mar 19 Jan - 20:28

Ne te sens pas dans "l'obligation" de répondre. Je ne t'en veux pas du tout.

J'ai malheureusement pris beaucoup de kilos pendant mes vacances,je ne suis donc pas dans le meilleur de ma forme.

C'est normal que tu ne t'y retrouves plus;le changement chamboule notre vie, mais si en plus ce n'est pas celui qu'on attendait et voulait,le résultat peut être catastrophique.
Dans notre cas, si le corps ne va pas dans la direction que nous souhaitons,on se dégoûte en plus d'être perdue.

Je suis désolée d'écrire un si petit message mais je dois retourner travailler,je suis en pleine période d'examens,mais je tenais à t'écrire un petit mot pour que tu ne te sentes pas seule ou du moins, moins seule.

P.S: J'ai commencée un blog il n'y à pas longtemps,si un jour tu te sens l'envie d'y passer : http://enfantplume.blogspot.com

Bon courage,j'espère pouvoir te réecrire au plus tôt. Biss
Revenir en haut Aller en bas
http://enfantplume.skyrock.com
cilou
Membre Actif
avatar

Féminin Nombre de messages : 56
Age : 27
Localisation : paris
Humeur : ça dépend de beaucoup de facteurs...
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: Boulimie   Jeu 4 Fév - 20:51

Je ne me sens pas obligée de ré&pondre rassures toi. je me force un peu de temps en temps, comme aujourd'hui, où au lieu de me morfondre il vaut mieux que j'essaye d'évacuer un peu.

Je suis toujours aussi paumée et dégoutée de moi meme. En plus je ne réussi pas en cours et j'ai une semaine de bacs blancs qui m'attend... une angoisse de plus.
J'ai recommencé à vomir un peu mais je voudrai réussir à me purger ce corps, j'ai l'impression qu'il ne m'appartient plus. Je voudrai arracher tout ce gras qui m'encombre, me vider de tout ce qu'il contient.

Je passerai un de ces jours sur ton blog ;-)

bon courage pour tes exams et surtout pour toutle reste!
Revenir en haut Aller en bas
F.Angel
Super Membre <3
avatar

Féminin Nombre de messages : 119
Age : 26
Localisation : Paris
Humeur : En lutte perpétuelle
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Boulimie   Jeu 11 Fév - 20:36

Désolée de répondre aussi tard, je viens de finir ma période d'examens. J’attends les résultats avec impatience, j’angoisse. Je pense que je ne m'en suis pas trop mal sortie.

En ce moment ça ne vas pas fort avec le poids, en plus demain j'ai une dure épreuve qui m'attend: j'ai une soirée. Je suis invitée à "l'anniv" d'un vieux copain d'enfance que je n'ai pas vue depuis 4 ans. Mais le petit pb c'est que je vais me retrouver qu'avec des danseuses et danseurs de l'Opéra (gens que je n'ais jamais rencontré auparavant). Résultat gros thon parmi les corps parfait des autres filles. Mais en plus de cela j'ai fait une réaction cutanée à cause d'un cachet ce qui fait qu'en plus d'être grosse j'ai une multitude d'imperfections au visage. Ah...Je sens que je vais adorer cette soirée...
Heureusement je vais à la soirée accompagnée avec une amie d'enfance, je connaitrais donc 2 personnes. C'est déjà ça.

J’ai vomis à plusieurs reprises cette semaine moi aussi. Mais je n’arrive pas à perdre du poids. En ce moment je suis plutôt en période boulimique parfois vomitive et parfois sans purge.

J’espère que tu vas bien et que ta semaine de bacs blancs se soit bien passé.
Revenir en haut Aller en bas
http://enfantplume.skyrock.com
cilou
Membre Actif
avatar

Féminin Nombre de messages : 56
Age : 27
Localisation : paris
Humeur : ça dépend de beaucoup de facteurs...
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: Boulimie   Dim 14 Fév - 13:17

J'ai enfin fini mes épreuves, mais l'attente du résultat est encore plus stressante que les épreuves elles mêmes ... :s Pour l'instant tout ce que je vois c'ests que je ne passe pas une nuit sans interruption...

J'espère que ta soirée se sera bien passée. en ce qui me concerne , j'ai eu peur d'avoir "droit" au repas d'anniversaire, mes parents ont préféré m'offrir une pièce de théatre, il y a des fois ou ils ont encore qq chose dans la tete. Je n'arrive toujours pas a maigrir et mon corps devient une vraie catastrophe! Je ne me supporte plus. Je veux me purger de tout ce gras qui m'entoure!

En plus je ne vais pas repartir au ski pendant le s vacances et ça me déprime trop de ne pas pouvoir retourner dans mon éllément alors que totu le monde autour de moi va se faire plaisir et me narguer. Bref, c'est pas la grande forme au niveau du moral. En plus j'ai peur que ma mère me suspecte de vomir... :s La ça serait vraiment l'horreur.

J'espère que ça va meiux toi.
Revenir en haut Aller en bas
F.Angel
Super Membre <3
avatar

Féminin Nombre de messages : 119
Age : 26
Localisation : Paris
Humeur : En lutte perpétuelle
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Boulimie   Dim 14 Fév - 21:47

Eh bien ma soirée a plutôt "bien" commencée. Enfin je me suis donner les moyens de la trouver agréable jusqu'au moment où j'ai commencée à me sentir pas très bien :trop bus, pas assez mangé (une pomme dans le ventre depuis 6h du mat').
ça ma fait plaisir de revoir mon vieux copain. Ah et bonne nouvelle, il n'y avait quasiment aucune danseuses mais j'étais tout de même LE GROS TAS parmi les demoiselles.
J'ai tout de même passé une bonne soirée.C'est déjà ça.

Petite question (sûrement trop indiscrète): qu'elle serait la réaction de ta mère si elle devine que tu te fais vomir?

Moi aussi j'avoue que je stagne un peu au même poids...

Pourquoi tu ne peux pas aller au ski alors que les autres (ta famille?)vont y aller?

J'espère que tes résultats seront bon,voir excellent (qui sait...)

Au niveau scolaire,ce trimestre ne s'est pas trop mal passé. J'ai eu des résultats assez raisonnable.

Une nuit sans interruption? Tu fais des insomnies?

J'espère que tu vas bien et que tes résultats seront à la hauteur de tes attentes.

Bon courage!
Revenir en haut Aller en bas
http://enfantplume.skyrock.com
cilou
Membre Actif
avatar

Féminin Nombre de messages : 56
Age : 27
Localisation : paris
Humeur : ça dépend de beaucoup de facteurs...
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: Boulimie   Jeu 25 Fév - 13:47

Je viens de rentrer de quelques jours chez ma marraine, c'est juste encore polus dur de supporter ma famille :s
Sinon au niveau des notes je sais que ça ne sera pas ça, et je pense que c'est pour ça qu'il m'arrive très souvent de me réveiller en pleine nuit sans me rendormir forcément après. Je stagne toujours en peu au niveau du poids, pouratant il FAUT que je maigrisse, je commence a me prendre des réflexions sur mon ventre proéminent ou autre. Je ne le supporte plus, je ne me supporte plus. Je continue de vomir quand je peux. Je ne sais pas qu'elle pourrait etre la réaction de ma mere, je pense que d'un autre coté je ne veux pas le savoir.
Ce soir je vois ma psy, je vais une fois de plus essayer de lui parler de mes crises mais je ne sais pas si j'y arriverai. J'ai un peu peur de ne jamais arriver a lui dire. Pourtant j'ai confiance en elle, mais j'en ai trop honte.
Non ce sont mes potes qui partent au ski, alors ils me narguent parce qu'ils savent que j'en aurais bien fait ma vie du sport, et que je n'attends qu'une chose, c'est d'avoir fini mes etudes pour aaler m'installer la bas.
Contente que ta soirée ne se soit pas trop mal passée.
Le retour a Paris me fait peur, avec toute cette période ou je serais chez moi, j'ai tellemtn peur de craquer. Alors que je n'aspire qu'a me purger de toute cette graisse qui m'envahit et m'empeche de vivre.
Passes de bonnes vacances! Bon courage
Revenir en haut Aller en bas
F.Angel
Super Membre <3
avatar

Féminin Nombre de messages : 119
Age : 26
Localisation : Paris
Humeur : En lutte perpétuelle
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Boulimie   Dim 28 Fév - 19:31

Alors, comment ça c'est passé avec ta psy?

Je n'ais pas fait de crise ou, du moins, de grosse crise depuis le début des vacances; J'ai fait croire à ma mère que je faisais un "régime" pour rééquilibrer mon organisme et non un régime comme on l'entend, c'est à dire, dans le but de perdre des kilos. Elle semble y croire, tant mieux.

Tu n'as qu'à aller prendre l'air lorsque tu sens une crise pointer son nez ou sinon tu "t'enfermes" dans ta chambre en évitant à tout prix la cuisine. Bien sûr ça ne marche pas à tous les coups.
Revenir en haut Aller en bas
http://enfantplume.skyrock.com
cilou
Membre Actif
avatar

Féminin Nombre de messages : 56
Age : 27
Localisation : paris
Humeur : ça dépend de beaucoup de facteurs...
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: Boulimie   Mer 10 Mar - 15:34

C'est bien que tu ais trouver quelques choses qui marche pour ta mère.
Mon rdv avec la psy ne s'est pas mal passé, mais ce qui me pèse le plus l'est toujours autant qu'avant, en plus je n'ai pas réussi a lui parler de mes crises.
J'ai l'impression que rien ne va plus chez moi, j'ai des mauvaises notes, je n'arrive plus a rien controler de ma vie, c'est une sale ambiance chez moi... Je réussi a ne plus trop craquer, mais tant que je mange, ca ne va pas. Je veux réussir a ne plus manger tout le temps. J'ai besoin de maigrir!
Merci pour les conseils. J'espère que toi ca va.
Revenir en haut Aller en bas
F.Angel
Super Membre <3
avatar

Féminin Nombre de messages : 119
Age : 26
Localisation : Paris
Humeur : En lutte perpétuelle
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Boulimie   Mer 10 Mar - 20:29

Pendant les vacances je n'ai pas trop fait de crises (quoi que les trois derniers jours c'était pas génial).
En ce moment,ça ne va pas bien du tout. Je suis trop grosse, tout me déprime.
Aujourd'hui je suis allé voir le médecin à cause de douleur à l'épaule; je pensais que j'avais une tendinite (j'avais vu deux médecins avant lui qui me disait que c'était une tendinite) mais il semblerait plutôt que je souffre d'arthrite. Je dois donc passer une IRM.

Ah, le besoin de maigrir. Tu n'es pas la seule à vivre ça.

Tes parents voient que tu souffre "de nouveau" de TCA? Dans un cas extrême, si tu vois que tu fais "trop" de crises, tu pourrais te faire poser une sonde (j'ai vu sur internet ou plutôt un blog qu'une fille avait obtenue une sonde pour limiter,voire empêcher ses crises). Je l'ai envisagée, je l'envisage toujours d'ailleurs.

Bon courage!

Ps: j'ai "abandonnée" mon premier blog mais j'en ai fait un autre si tu veux y passer un de ces jours : http://enfantplume.skyrock.com
Revenir en haut Aller en bas
http://enfantplume.skyrock.com
Coton
Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 148
Age : 32
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Boulimie   Mer 17 Mar - 23:18

Bonjour les filles, excusez la longue absence... Je vous lis Smile

J'espère que les problèmes d'arthrite vont s'arranger, c'est assez horrible d'en avoir si jeune... Merci TCA

N'hésitez pas si vous avez des questions ou besoin d'un conseil Merci à vous de rendre le forum vivant (au moins un petit peu) Nous avons besoin de membres actifs...

_________________
* Đаиѕ тσυтєѕ lєѕ lаямєѕ ѕ'аттаяdє υи єѕрσія *

Coton
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Boulimie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Boulimie
Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Boulimie d'un proche
» La boulimie
» Anorexie, boulimie et obésité
» crises de boulimie
» Annorexie et boulimie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANNA OU LA VIE :: » Les Troubles Du Comportement Alimentaire « :: Discussions Autour Des TCA-
Sauter vers: