ANNA OU LA VIE

▬ bienvenue à slowdown; dernier membre inscrit sur le forum.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une question qui peu paraitre bete

Aller en bas 
AuteurMessage
F.Angel
Super Membre <3
avatar

Féminin Nombre de messages : 119
Age : 26
Localisation : Paris
Humeur : En lutte perpétuelle
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Une question qui peu paraitre bete   Ven 26 Juin - 22:39

Souvent je me demande ce qui a déclenché l'anoréxie et la boulimie...Pas vous?

Parfois je me demande si au fond ,voir inconsciement je ne l'ai pas choisi. Je me culpabilise de plus en plus. Je pourrais vior un spécialiste, je pourrais en parler avec mon psy pour que je me fasse soigner. Il y a tant de choses que je pourrais faire et pourtant je ne réagis pas.
Je n'ai jamais choisi d'etre malade et pourtant, ai ce je vraiment la vérité? je me remet en question et c'est bien trop difficil à digérer.

Je ne sais pas quoi faire, quoii penser...
Revenir en haut Aller en bas
http://enfantplume.skyrock.com
cilou
Membre Actif
avatar

Féminin Nombre de messages : 56
Age : 27
Localisation : paris
Humeur : ça dépend de beaucoup de facteurs...
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: Une question qui peu paraitre bete   Mar 30 Juin - 10:10

Ne t'inquiète pas tu n'es pas seule à te poser ce genre de questions, d'ailleurs si je le savais le problème serait bien plus simple à résoudre je pense! Je n'ai pas commencé volontairement (du moins je pense) à diminuer mon alimentation, mais je n'arrivais plus à réellement manger vu la boule dans la gorge et le noeud dans l'estomac que j'avais. C'est après que tout s'est déclenché! Pourquoi et comment? grand mystère ...
Il est clair que je culpabilise d'avoir fait mal à ma famille en leur faisant subir mes caprices -comme c'est le plus souvent perçu- mais je ne pense pas qu'il se rendent compte de se que je vis moi aussi, alors en plus de la mienne j'ai leur culpabilité qui s'ajoute... ça ne m'aide qu'à m'enfoncer d'avantage!
Aujourd'hui on en parle beaucoup moins, heureusement! Tous les médecins me l'ont répété, je sais que mon corps sera patati et patata (tu dois aussi l'avoir entendu un certain nombre de fois j'imagine!) mais je n'arrive pas à me faire réagir!

Quoi faire à part les écouter? pour les autres c'est prendre conscience et reprendre une vie normale, ouai facile à dire!
Quoi penser? oula...il y a déjà tant de questions dans ma tête! Ce que je veux par dessus tout c'est leur prouver que je réussirai mes objectifs professionels même si je ne vais pas mieux !!!
Revenir en haut Aller en bas
F.Angel
Super Membre <3
avatar

Féminin Nombre de messages : 119
Age : 26
Localisation : Paris
Humeur : En lutte perpétuelle
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Une question qui peu paraitre bete   Mar 30 Juin - 13:06

Les gens n'ont pas conscience du calvère que l'on endure. Pour eux c'est une question de logique :"Remange, ou mange et c'est réglée." Mais ils ne comprennent pas le véritable "enjeux".
C'est au delà du simple fait de manger ou de ne pas manger. A une époque j'avais un ami avec qui je parlais de ma boulimie (lorsque je mangeais sans cesse et je ne vomissais pas). Le seul conseil qu'il me donnait c'était: "tu n'as qu'à arreter de manger". Il n'a jamais compris que je ne le pouvais pas, que c'était incontrolable. Finalement j'ai arretée de lui parler de ça.
Tous, ou presque tous réagissent de cette façon.
C'est facile à dire quand on est pas confronté à cette(ces) maladie(s).

"tu es assez maigre, pourquoi tu manges pas?" "tu ne fais aucun effort" "tu vas mourir anoréxique".
Ces réflexions ne servent à rien.Le plus dur dans tout ça c'est qu'il nous juges. Bien que leur jugement ont moins d'impacte que le notre, il nous enfonce encore plus.

Je ne les blames pas pour autant. Ils font ce qu'il peuvent avec ce qu'ils ont. Ils pensent que c'est la meilleure façon d'aider. Ils ont peur,voila tout.Cela n'empeche pas que parfois ils feraient bien mieux de ce taire.
Revenir en haut Aller en bas
http://enfantplume.skyrock.com
Coton
Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 148
Age : 32
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Une question qui peu paraitre bete   Ven 3 Juil - 13:06

Vous savez, je pense que les gens n'ont pas forcément l'envie de comprendre ce qui arrive aux personnes qui souffrent. Ils simplifient beaucoup les choses dans leur tête pour éviter de se "prendre la tête " justement. Et puis, beaucoup de personnes fuient des propres angoisses & des propres souffrances non résolues... Et ça c'est véridique! Le fait de se retrouver en face d'une personne qui souffre & qui va mal et qui ELLE se remet en question et travaille sur elle fait peur...! Car, des questions naissent logiquement dans leur esprit, genre " Et moi dans tout ça ??? "
Ensuite c'est une histoire de patience, de compassion, de compréhension, et de psychologie. Certaines personnes sont plus psychologues que d'autres. C'est tellement plus facile en voyant une personne qui n'arrive pas à manger de dire " mange et c'est fini " . C'est un déni de la souffrance de l'autre...

_________________
* Đаиѕ тσυтєѕ lєѕ lаямєѕ ѕ'аттаяdє υи єѕрσія *

Coton
Revenir en haut Aller en bas
Coton
Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 148
Age : 32
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Une question qui peu paraitre bete   Ven 3 Juil - 13:14

F.Angel, déculpabilise-toi, je pense qu'on ne choisit pas une maladie. Par contre, on choisit de s'en sortir ou non Wink C'est juste ton corps qui exprime le mal être de cette façon. Pourquoi celle-ci? Pourquoi les TCA? Je pense qu'on a des prédispositions à certaines choses. Si on a des fragilités à tel niveau et bien on aura plus tendance à développer des TCA par exemple.
Ce qui a déclenché ta maladie c'est à toi de le découvrir avec ton médecin qui est là pour te donner des pistes et pour t'aiguiller dans tes réflexions. Personne n'a la réponse, sauf toi ! Tout est en toi ... Et si tu veux aller mieux, tu trouveras la réponse à tout ça. Mais, on n'a rien sans rien, et je me permets de parler comme-ça parce que je suis passée par la souffrance profonde bien que je n'ai jms souffert de TCA. Je m'en suis sortie alors que j'étais au plus bas ( au bord du suicide ). Je pense que je suis là aussi pour vous montrer qu'on peut s'en sortir et aller mieux même dans la perdition totale !!! Courage ! Wink

_________________
* Đаиѕ тσυтєѕ lєѕ lаямєѕ ѕ'аттаяdє υи єѕрσія *

Coton
Revenir en haut Aller en bas
F.Angel
Super Membre <3
avatar

Féminin Nombre de messages : 119
Age : 26
Localisation : Paris
Humeur : En lutte perpétuelle
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Une question qui peu paraitre bete   Sam 4 Juil - 22:11

Je m'en veux de ne rien faire pour contrer la maladie. J'en suis encore au stade au j'essaie de m'organiser des sorties pour soter des repas. Jour après jour je me demande si je ne devrais pas aller voir mon médecin, non pour lui parler de mes TCAs mais tout simplement de lui dire que mon moral est au plus bas et que je n'en peux plus d'exister. Je sais que l'anoréxie y est pour quelque chose ( pour grand chose serait plus approprié). C'est la première fois que mon physique m'obsède à ce point là. J'en suis limite retournée,completement déstabilisée, dégoutée et surtout déprimée,angoissée.
Enfin bref, j'ai du mal à m'en remettre...

Ces derniers temps je ne parle pas de mes TCAs avec mon psy,malheureuseument ça devient plus que nécesaire, mais j'avais d'autres choses à lui dire qui ont remplis mes deux trois dernières scéances.

J'essaie de comprendre, de trouver la solution mais je ne trouve aucune solution. C'est désesperant et decourageant mais je continue; j'essaie encore et toujours, je ne veux pas baisser les bras. Il me faut des réponses.
Mais je pense qu'inconsciement, vu que je renie la guérison, je n'arrive pas à trouver les réponses que je cherche et j'attend.

Je suis tout à fait d'accord avec ton premier message coton (vis à vis des gens,de leurs réactions, propres souffrances)
En tout cas je suis ravie que tu aille mieux et je te remercie d'avoir fait ce forum (avec les autres administrateurs/administratrices. )
Je sais qu'un jour j'irais mieux, il me faut juste du temps et de la conviction. Aussi le pu**** de "bon vouloir". Après c'est un jeux d'enfant ;c'est pour m'encourager Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://enfantplume.skyrock.com
F.Angel
Super Membre <3
avatar

Féminin Nombre de messages : 119
Age : 26
Localisation : Paris
Humeur : En lutte perpétuelle
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Une question qui peu paraitre bete   Sam 4 Juil - 22:24

Cilou, tu ne devrais pas partir du principe que tu veux prouver quelque chose aux autres. Enfin je dis ça mais je suis comme toi.
Si tu pars de cette idée là la pression à laquelle tu te soumettras sera bien plus forte si tu veux prouver quelque chose au monde entier (ton entourage,ta famille,...) que si tu te donnes un objectif qu'à toi meme.
Bien sur ça fait toujours plaisir de recevoir des compliments des autres vu que tu n'as pas confiance en toi et que tu ne t'aimes pas (corriges moi si ce n'est pas vrai, ce ne sont que des "conclusions" que je me suis faites, en partie parce que je me base sur ma propre histoire).

Ma mère est plus "laxiste" on va dire.Elle ne considère pas que ce soit un caprice, mais je ne pense pas non plus qu'elle me voit réellement comme une anoréxique et boulimique, je le suis sans vraiment l'etre. Je ne suis pas malade de son point de vue (je pense) j'ai juste quelques petits problèmes mais qui s'arrengent avec le temps.
Je suis toujours malade, mais elle ne le sait pas.
Par contre ma soeur ne comprenait pas pourquoi je fesais cela (vomir, ne pas manger, avoir des crises...) en plus elle ne me voyait pas du tout comme une personne malade. Peu etre me voyait-elle comme une capricieuse ou tout simplement parce qu'elle refusait l'idée que je soi malade? Je ne la juges pas, meme si parfois j'aimerais qu'elle évite certaines réfléxions ou de raconter au monde entier ce que je mange lorsque j'ai des crises, qui elle les voit comme des gouters monstres (ceux qui n'est pas faux).

Je pense qu'en règle général les gens n'ont pas conscience que je suis malade (je ne suis pas assez maigre ou assez grosse, de toute façon lorsque qu'on est grosse les gens s'en foutent pas mal, pour eux c'est juste que l'on mange trop, que l'on fait pas assez de sport donc aucun effrot).
Je ne suis malade que pour moi, et tant mieux d'ailleurs.

Perso, je ne connais pas les réfléxions des médecins, je n'en ai jamais vus à cause de mes TCAs.
Je vois mon psy mercredi, je suis impatiente, c'est bien la première fois.
Revenir en haut Aller en bas
http://enfantplume.skyrock.com
cilou
Membre Actif
avatar

Féminin Nombre de messages : 56
Age : 27
Localisation : paris
Humeur : ça dépend de beaucoup de facteurs...
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: Une question qui peu paraitre bete   Dim 5 Juil - 18:14

F.Angel, je n'ai rien à redire à tes conclusions ! Ma famille proche me voit toujours comme anorxique mais pas du tout boulimique. Du coup c'est plutôt difficile de leur faire comprendre quoi que ce soit. Pour eux je suis toujours aussi maigre alors que je ne l'ai jamais été ! Quand aux réflexions, elles existent dans toutes la famille, sauf pour ma mère qui est la seule à, je pense, essayer de comprendre! Mon père lui, croit qu'il est le seul à soufrir par ma faute ! Il s'est toujours plus aussi à raconter ma vie à tout le monde, peu importait la connaissance avec les autres. Ca n'aide pas la discussion pour essayer de diminuer leurs erreurs ; et ma soeur lui ressemble de plus en plus !Bref...
Je suis tout à fait d'accord avec toi Coton quant aux réactions des gens. Merci de nous montrer qu'il existe toujours une guérison, ça remotive un peu !!!
Sur mon perfectionnisme, je tiens aussi ça de famille (ça n'aide pas!). Je pense que les preuves que je recherche sont, en partie, dans le fond une forme de jalousie face à ma soeur qui à toujours tout eu (au ratrapage soit) sans travailler vraiment! Je ne sais pas vraiment ce que j'ai envie de lui prouver à elle, mais aux autres, peut-être que les différences ne feront pas d'obstacle à mes ambitions ! (du moins je crois) Après, tout est si flou que c'est peut-être juste une surface qui cache beaucoup d'autres choses!
Revenir en haut Aller en bas
F.Angel
Super Membre <3
avatar

Féminin Nombre de messages : 119
Age : 26
Localisation : Paris
Humeur : En lutte perpétuelle
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Une question qui peu paraitre bete   Dim 5 Juil - 21:26

Tu devrais essayer de profiter ,on va dire, de la "complicité" que tu as avec ta mère.Après tous, une mère est prete à tout pour son enfant. elle cherche à comprendre, c'est un bon début.
tu pourrais demander à ta psy qu'elle parle avec ton père, elle pourrait essayer de lui expliquer qu'il ne doit pas réagir de la sorte. bien sur que ton père souffre.C'est limite plus rassurant de le voir réagir de la sorte que de ne rien faire. Je pense que ta psy pourrait aider à "détendre" l'atmosfère qui règne chez toi. Après ce n'est qu'un idée comme une autre.
Revenir en haut Aller en bas
http://enfantplume.skyrock.com
cilou
Membre Actif
avatar

Féminin Nombre de messages : 56
Age : 27
Localisation : paris
Humeur : ça dépend de beaucoup de facteurs...
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: Une question qui peu paraitre bete   Sam 18 Juil - 16:27

Merci pour ton conseil ! :-) Je profite déjà un peu de cette complicité, à tel point que je n'arrive pratiquement pas à parler à mon père (mais ça ne me gène pas vu que tout ce qu'on lui dit est répété !!!) . On se comprend bien avec ma mère mais à force d'encaisser les humeurs de mon père et ma soeur, un jour elle pètera les plombs elle aussi... Du coup j'ai des scrupules à me confier à elle (déjà que j'ai toujours eu du mal peu importe avec qui) parce que je ne veux pas l'accabler mais la ménager le plus possible ! Avec ma psy on s'était dit qu'elle aussi devrait en voir un, je lui en avait parlé mais elle n'a jamais été très ok pour ça...

C'est vrai que si ma psy voyait mon père il ferait peut-être des efforts, mais comme pour tout, ça rentrera par une oreille et ressortira par l'autre (et oui il en a ! Difficile à croire, pourtant). Alors pour une détente éphémère, ça me soule vraiment de devoir céder une fois de plus à mon père ce qui appartient à mon "jardin" (ici les séances avec ma psy) !!!
Revenir en haut Aller en bas
F.Angel
Super Membre <3
avatar

Féminin Nombre de messages : 119
Age : 26
Localisation : Paris
Humeur : En lutte perpétuelle
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Une question qui peu paraitre bete   Lun 20 Juil - 21:09

Pour essayer de "convaincre" ta mère d'aller voir un psy ce serait peu être mieux que ce soit ta psy elle même qui lui en parle... Pour ton père, essaies toujours, ça pourrait être constructif pour lui et aider à "recréer" les liens que tu semble avoir perdue en partis à cause de tes troubles. Comme on dit qui ne tente rien n'a rien. C’est peu être ce dont a besoin ton père, après je ne le connais pas et je n'ais qu'un aperçu de ta situation à travers ce que tu m'as dis.

Tu peux ménager ta mère tout en continuant de parler avec elle. Bien sûr il y a des choses à ne pas dire, je pense, que tu peux raconter à ta psy par contre.

Vis à vis de l'anorexie je n'ai aucune complicité et ce avec personne, ou presque. Avec mon psy je n'en parle que quand vraiment je ne peux plus supporter cette pression et ce profond dégoût que j'ai envers mon image (physique comme mental). En général j'ai du mal à aborder le sujet, je ne sais jamais comment commencer et à part dire que je me trouve énorme je ne vois pas trop qu'es ce que je pourrais lui dire de plus, ce n'est donc pas forcément très constructif et intéressent. Parfois je me demande si il ne pense pas que c'est de la rigolade, c'est c** ce que je dis mais c'est l'impression que j'ai. Peu être suis-je un peu parano (en disant et pensant que personne ne me prend au sérieux) ou peu être que moi même, bien que réalisant que je ne vais pas bien, que je suis anorexique et boulimique, je ne me considère pas malade ou en tout cas pas "gravement" atteinte?
Je pense que c’est plutôt la deuxième conclusion qui me semble la plus véridique, premièrement car je ne suis pas de nature parano et deuxièmement parce que ça ressemble à la réaction d’une ano …Pas toujours, bien évidement.
Revenir en haut Aller en bas
http://enfantplume.skyrock.com
cilou
Membre Actif
avatar

Féminin Nombre de messages : 56
Age : 27
Localisation : paris
Humeur : ça dépend de beaucoup de facteurs...
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: Une question qui peu paraitre bete   Jeu 23 Juil - 21:11

En fait je ne sais même pas si j'ai envie de retrouver des liens avec mon père :s

Je n'ai pas non plus vraiment de complicité avec les autres (amis et médecins) face aux troubles ; en fait je me contente de répondre le plus vagument et vite aux questions qu'on me pose à conditions que ce soit la bonne personne à un moment pas trop mauvais, ça fait bcp de conditions... Même avec ma psy j'ai bcp de mal même si j'ai confiance en elle. Mais pour moi je suis toujours du même gabarit qu'avant que tout commence, c'est-à-dire ENORME!!!

Je ne pense pas qu'un psy puisse penser qu'une maladie est de la rigolade! Il est là pour t'écouter et voir des solutions. Même si ce qu'on dit nous apparait parfois bête, ça peut être qq chose d'important à leurs yeux!
Mais bon en même temps j'ai l'impression d'être un peu pareil donc je ne sais pas trop quoi dire de plus. C'est ce dont j'essaye de me convaincre mais c'est vrai que c'est pas évident, et je pense exactement comme ta 2eme conclusion., ça n'aide pas au différent point de vue ... :s
Revenir en haut Aller en bas
F.Angel
Super Membre <3
avatar

Féminin Nombre de messages : 119
Age : 26
Localisation : Paris
Humeur : En lutte perpétuelle
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Une question qui peu paraitre bete   Ven 24 Juil - 22:26

Peu être que le mot rigolade est exagéré, enfin sa connotation n'est pas appropriée. Rigolade au sens qu'il ne me considère pas "malade", ou pas gravement atteinte. Je ne perds pas beaucoup de poids, j'ai des crises non suivi de vomissement, et tout ce qui fait qu'on vous diagnostic comme anorexique. Enfin je suis comme ça surtout depuis les vacances (depuis mi-juin donc, ça commence à faire loin). Nous n'abordons presque jamais le sujet, si je lui en parle il me demande que je sois plus explicite, je lui fais le même discours à chaque fois: "je me trouve grosse" ,-qu'elle zone en particulier n'aimez vous pas?- ,"j'aime pas mes cuisses et mes fesses», «je culpabilise après avoir mangée", "j'ai besoin de maigrir, il faut que je maigrisse","j'arrive pas à manger en public, ça me dérange, j'ai honte et j'évite de me faire remarquer avec la nourriture pour que personne ne sache ce que je vis" ," j'ai pas envie de guérir», «et blablabla..."

Là depuis une semaine je suis chez moi, toute seule. Le soir ma sœur vient (elle me fait à dîner). J'ai mangée n'importe comment cette semaine, ça me fait tellement de bien et à la fois je trouve cela désespérant. D'ailleurs je me suis fait vomir (une fois) ça faisait des mois que je ne l'avais pas fait, c'est con.
Si ça me fait du bien de ne pas manger, l'on pourrait considérer qu'ana est une salvatrice (je sais personnifier l'anorexie et la boulimie n'est pas bon). Donc c'est elle est une salvatrice pour moi, je suis partie du mauvais pied. C'est même très mauvais, je trouve. Bien que pour l'instant obstinée à ne pas guérir cela ne pose aucun problème. Je n'ais vraiment pas envie d'aller mieux. Et j'en ais conscience depuis un certain temps déjà.

Avec un peu de temps je pense que tu voudras retrouver des liens avec ton père. Je pense qu’une fois totalement guérie, ce qui autrefois te blessait venant de ton père pourra être digérer et pardonner, peu être pas ; le temps et le travail acharné te le diront.
C’est dommage que tu n’arrive pas à parler avec ta psy, mais encore une fois avec le temps tu y arriveras sûrement. En tout cas je l’espère, ça fait toujours du bien d’en parler avec quelqu’un (c’est encore mieux qu’en la personne est en face).

Je viens de comprendre un truc, Eureka ! J’en avais déjà conclue à ça mais je ne voulais pas me l’avouer. Je sais pourquoi, en partie, je ne parle pas beaucoup de mes TCAs avec mon psy, dans ma logique vu que je ne veux pas guérir je n’en parle pas, car le principe même d’une thérapie est de parler pour aller mieux et trouver la base de la souffrance. Si je trouve celle de la boulimie, j’en serais ravie, mais celle de l’anorexie signifierait aller mieux, et d’une certaine manière je ne peux le permettre. C’est horrible ce que je dis, mais c’est finalement exactement comme ça que je vois les choses…

Nous sommes donc deux à nous trouver énorme. Nous voila bien partie....
Revenir en haut Aller en bas
http://enfantplume.skyrock.com
cilou
Membre Actif
avatar

Féminin Nombre de messages : 56
Age : 27
Localisation : paris
Humeur : ça dépend de beaucoup de facteurs...
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: Une question qui peu paraitre bete   Dim 2 Aoû - 23:55

Je suis tout à fait d'accord avec ton dernier message! Surtout la derniere phrase! Je suis énorme, quoi de plus simple à dire?!

Je n'ai pas la chance de pouvoir etre seule chez moi, mais je ne sais pas si ça serait si bien que ça car je pourrais craquer n'importe qd! :s J'ai malheureusement recommencé à vomir de plus en plus fréquemment :s et pourtant je grossi encore et encore... alors que je n'aspire qu'à retrouver cette sensation de vide en moi! Je ne comprend plus rien!

En ce moment j'ai trouvé la solution de ne plus parler à mon père ni même un regard sauf pour l'éviter. Je sais que ce n'est pa la bonne solution mais c'est ce que j'ai trouvé de mieux pour l'instant pour ne pas le taper (ça ferait très très mal je crois, vie les arts martiaux et la maitrise de soi!). Mais déjà c'est un sujet que je réussi à aborder avec ma psy dc ça m'aide qd mm un peu. Quant a utravail acharné, je n'ai pas envie de me lancer dedans ni pour mon père ni pour la maladie... En fait je ne sais pas si ça me sert vraiment la psy, a part pour le stress, il n'y a pas grand chose dont j'arrive à parler avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
F.Angel
Super Membre <3
avatar

Féminin Nombre de messages : 119
Age : 26
Localisation : Paris
Humeur : En lutte perpétuelle
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Une question qui peu paraitre bete   Mar 4 Aoû - 21:06

Tu vomis après des crises ou dès que tu manges quelque chose? Car si ce sont des crises, es ce que tu penses en connaitre la (les) raison(s)?

C'est vrai que l'on pourrait espérer ne pas en arriver là mais si ça t'es nécessaire d'éviter ton père afin de te tranquilliser eh bien fait ce qu'il te semble être le mieux pour toi même si je pense que ton père souffre de cette relation que tu établi avec lui, (je ne fais que pensais) mais je suppose que je n'ai pas totalement tort.

Tu sais je me pose souvent la même question, es ce que mon psy me sert à quelque chose, es ce que j'avance vraiment grâce à la thérapie. Bien que nous n'aillons pas conscience de l'utilité et aussi peu être de la progression du travail que l'on effectue, il est clair que nos psy sont quasi indispensable et qu'être suivie nous fait beaucoup de bien (même si on ne sans rends pas compte).
Tu n'as pas encore envie de te lancer dans un travail acharné car tu n'es pas prête, je ne te blâme pas, t'inquiète, moi non plus je n'en ais pas la moindre envie et je suppose que nous ne sommes pas les seules.

Par contre pour ce qui est de t'aider pour que tu arrives à parler à ta psy je ne sais pas vraiment comment faire. Il y a toujours des choses qui nous demandent plus de temps à dire. En général lorsque je vais très mal j'écris parce que parler c'est trop douloureux, et même à l'écrit ça demande beaucoup d'efforts.
Revenir en haut Aller en bas
http://enfantplume.skyrock.com
cilou
Membre Actif
avatar

Féminin Nombre de messages : 56
Age : 27
Localisation : paris
Humeur : ça dépend de beaucoup de facteurs...
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: Une question qui peu paraitre bete   Jeu 6 Aoû - 15:15

En fait ça dépend, souvent c'est après des crises mais il y a des fois ou c'est quand je n'ai pas bcp (voire rien) mangé. Mais les crises je ne sias pas pourquoi j'en ai... ça serai trop "beau" sinon.

Mon père souffre peut-être mais pour se faire passer pour le plus malheureux , il sait faire alors je m'en fout. Pour une fois il a peut-etre une raison! (je sais je suis pas sympa).

Ca me rassure( même si ce n'est pas super pour toi) que tu penses la meme chose par rapport à ton psy.
Pour me vider un peu, j'ai aussi un journal que j'avais avant la psy, mais je serai bien incapable de lui montrer^ne serais-ce qu'une ligne très explicite pour tout lui dire. C'est un peu la meme chose que lui écrire je pense. Mais il faudra bien que j'y arrive un jour pcq je sais que je ne pourrai jamais le dire.
Revenir en haut Aller en bas
F.Angel
Super Membre <3
avatar

Féminin Nombre de messages : 119
Age : 26
Localisation : Paris
Humeur : En lutte perpétuelle
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Une question qui peu paraitre bete   Ven 7 Aoû - 17:04

T’inquiète, je trouve ça légitime de ta part que tu sois rassurée de ne pas te sentir seule à penser la même chose.
Quand je te demandais si tu savais pourquoi des crises je faisais plutôt allusion à ce qui déclenchait les crises et non la vraie raison. Souvent on a des crises parce que qu’on s’est fâché avec quelqu’un ou on s’est plantés à un exam ou d’autres éléments déclencheurs de ce genre.
Ce n’est pas à moi de juger si tu es méchante ou pas avec ton père. Je ne pourrais me permettre d’émettre un jugement. Je pense que tu agis comme ça avec ton père parce que tu lui en veux de ne pas être plus indulgent, patient et compréhensif. Après peu être que vous avez toujours été un peu comme cela, je n’en sais pas grand-chose. Le fait de dire que pour une fois il a peu être une raison c’est plutôt optimiste. Il est malheureux parce que tu ne vas pas bien ou peu être même parce qu’il se sent en partie responsable de ta souffrance et de ton propre malheur ; enfin je n’ais pas la science infuse (j’aimerais bien pourtant Laughing !) ce ne sont que des suppositions.

Même si tu te sens incapable de lui montrer au moins tu y a pensée, même si ce n’était qu’une idée qui t’es vaguement passé à l’esprit. Je te comprends, moi non plus je ne pourrais et ce en aucun cas, montrer mon journal.
Tu ne devrais pas dire que tu ne pourras jamais en parler (excuse moi de te paraître un peu moralisatrice). Si cette idée est déjà installée dans ta tête et qu’en plus tu y crois, pensant ainsi que c’est l’unique vérité, je pense que tu fais erreur. C’est vrai que c’est plus dur qu’il n’y parait que de devoir parler avec quelqu’un, surtout lorsque qu’elle est en face de nous, je te comprends, ce n’est pas facile, alors si en plus tu te dis que c’est impossible à faire, cela risque de t’être encore plus difficile, et puis comme on dit : il ne faut jamais dire jamais. Je me permets de te donner ce conseil car j’en ais fais moi-même les frais et je souffre encore terriblement de « la parole ». La honte est la pire chose que l’on puisse avoir, ressentir lorsque nous devons dévoiler ce qui nous fait honte et ce dont nous ne sommes en aucun fière.

Pour ce qui est d’écrire, prends le temps qu’il te faut, ne te mets aucune pression. Un jour tu trouveras le moment ou la force de le faire (si par le mot « force » tu pense que je te considère faible, ce n’est pas du tout le cas) si tu préfères je peux dire l’énergie ou le « courage ».
Revenir en haut Aller en bas
http://enfantplume.skyrock.com
cilou
Membre Actif
avatar

Féminin Nombre de messages : 56
Age : 27
Localisation : paris
Humeur : ça dépend de beaucoup de facteurs...
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: Une question qui peu paraitre bete   Jeu 20 Aoû - 11:02

en fait je ne trouve pas souvent ce qui déclenche les crises, en général quand il s'agit de contrariété ou autres, je vais plutôt aux toilettes... :s

Je ne perds pas l'espoir de réussir un jour à écrire. (Au moins une vision positive ^^ )
Ne t'inquiètes pas, je ne te trouve pas du tout moralisatrice, mais j'apprécie beaucoup tes conseils Smile
Revenir en haut Aller en bas
F.Angel
Super Membre <3
avatar

Féminin Nombre de messages : 119
Age : 26
Localisation : Paris
Humeur : En lutte perpétuelle
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Une question qui peu paraitre bete   Jeu 3 Sep - 12:44

Ça me fait plaisir de voir que tu apprécie mes conseils. Désolé de ne pas avoir pu répondre plus tôt; je reviens à peine de vacances et j'ai du faire des courses de dernières minutes avant la rentrée. Là j'ai quelques jours devant moi pour me préparer tranquillement.

Je ne sais pas ce qui est le pire, entre aller aux toilettes lorsque l'on a beaucoup mangé (après une crise) ou lorsque que l'on a presque rien mangé. Ce qui semble être ton cas en ce moment, si j'ai bien compris? Tu sais, j'ai la vague impression que lorsque l'on vomi on ne se sens pas vraiment vide et totalement légère. Enfin si, mais partiellement. En général je ne me sens gonflée après, donc pas légère comme je le souhaiterais...

Je recommence à voir mon psychiatre le 7. Je n'ais pas grand chose à lui dire mis à part le fait que je n'ais pas réussis à perdre autant de kilos que je le voulais pendant mes vacances et que le verdict (le poids) est douloureux, trop douloureux. Au début des vacances, mi-juin, j'avais pris pas mal de kilos, c'était au delà de la limite, du poids plus ou moins acceptable. Je n'ais perdu qu'un kilo, voir un peu moins. C'est assez désespérant et horriblement déprimant. Là je commence déjà à organiser un plan "d'attaque". C'est pathétique, je trouve, mais bon.

Et toi, comment va tu en général ?
Revenir en haut Aller en bas
http://enfantplume.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une question qui peu paraitre bete   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une question qui peu paraitre bete
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» bete question peut etre.. ?
» Question très bête...
» Une question en orthographe/conjugaison?
» Diacre question
» question nuit / sieste bébé 3 mois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANNA OU LA VIE :: » Les Troubles Du Comportement Alimentaire « :: Discussions Autour Des TCA-
Sauter vers: