ANNA OU LA VIE

▬ bienvenue à slowdown; dernier membre inscrit sur le forum.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un petit bout de rien...

Aller en bas 
AuteurMessage
Dans-ma-bulle
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 07/09/2010

MessageSujet: Un petit bout de rien...   Mar 7 Sep - 23:05

Bonjour a toutes et a tous =)
Tout d'abors je suis contente d'avoir trouver ce forum, sa faisait un moment que je cherche un endroit on l'on puisse parler de TCAs sans pour autan etre en contact avec des carnet alimentaire a tout va ou avec d'autre fille qui me donne mille et une solution pour perdre mes kilos =)

Alors voila, Je suis Dans-ma-bulle mais vous pouvez m'appeler Bulle sa va plus vite (et c'est plus mignion ^^).
J'ai 20 ans depuis le mois de juillet et je suis atteinte de TCAs depuis mes 8 ans (je crois) enfait je ne sais pas vraiment quand sa a commencer, c'est juste une supposition après reflexion.
J'ai un passer très long que je vous racontrer dans la rubrique temoignage. Mais pour vous donnez un petit apperçu de ma petite personne je vais faire un racourcie ici ^^
Je suis née dans une clinique pour enfant avec beaucoup de complication. Ma maman a fait une emoragie très grave parceque j'etait trop grosse pour son petit corp. Je suis née 2 mois en avance et je faisait deja la taille d'un bébé qui avait quelque jours...
Quand je suis sortie j'etait toute bleue, je ne respiré pas ou très très mal alors le medecin qui s'occuper de la clinique m'a "déporté" dans un hopital pour enfants. La bas on s'occuper pas très bien de moi, on me faisait beaucoup de radio sans jamais me parler ou me regarder, j'etait juste un objet "après tout les bébé sa comprend rien alors pourquoi on lui parlerais?" On m'adresser un petit mot quand on venais me nourrire mais lors de cette periode je refusé de m'alimenter. J'etait un bébé malheureux dès les 1er heurs de ma vie. Ma maman suite a sa a fait une grosse dépression et donc ne c'est pas vraiment occuper de moi. Je n'est pas pu voir ma maman et mon papa pendant 2 semaine et on a fini par me rendre en disant qu'on savait pas ce que j'avais et que j'etait mauvaise parceque je ne voulais pas manger.
Sa doit etre de l'a qu'on commencer mes Tcas. Puis par la suite plusieur chose on fait que mon corp a etait un vrai calvère.
En 2009 j'ai perdu 20kg en 2 mois, j'etait très mal dans ma peau, je sortais d'une relation très longue et très malsaine. On m'a frapper pendant 2 ans. Je sortait avec un garçon (mon 1er copin) et je savais que cetait rare de trouver la personne de sa vie du 1er coup. Et pourtant j'y croyais. Petit a petit on c'est rapprocher, il avait l'aire très casé sur le sexe, j'etait aussi sa 1er copine et il avait envie de me toucher, d'en apprendre le plus possible, un peut comme si j'etait une sorte de brouillion. Mais moi je trouvais sa normal parceque je ne savais pas ce que c'etait. Avec le temps il est devenu violent. On etait pas du tout du genre "mon chéri, mon bébé, je t'aime" on etait plus "mais ta geule sal conne je t'aime" suivie de jete un peut triste. Pendant des année j'ai cru que ma relation avec lui etait normal, je croyais que cetait normal que je soit toujour malheureuse parcequil ne m'appeler jamais, je croyais que cetait normal de pleurer tout les soir pendant 2 ans parceque j'en faisait trop et que je ne recevais rien. J'ai appris qu'il m'avai tromper. J'ai pardonner. J'ai appris qu'il voulais me quitter, j'ai pardonner, j'ai pris une claque, un coup de pied, je suis tomber au sol, j'ai pris 5 coup de pied dans les cotes, je me suis relevé, tramblante, je suis retomber, j'ai courru, loin... et je suis retomber au sol. J'ai etait forcé. Il etait trop fort, trop gentil, trop dure, trop doux. Il arrivé a me faire croire que je compter pour lui, que j'etait la femme de sa vie, puis il m'écraser comme un vieux moucheron.
Bref a parti de la je me suis répugné et de toute façon j'etait ecoeuré de tout, surtout de l'autre. J'ai perdu confience en moi, en ma famille, en mes amis.
Et en ce moment m'a vie n'arrange rien, je suis stressé, angoisser, constament comparé a mon sublime de frère (j'ai aussi 2 petites soeurs) et je n'est rien, a par mon nouveau copin avec qui je suis depuis 8 mois et qui est trop gentil pour le caractère que j'ai. Je ne me sent plus a la hauteur de rien, mes force m'abandonne, mon moral aussi , je me transforme en une sorte de legume et je massère dans ma sal vie.
Avant de rencontrer mon copin actuel je me faisait du mal, maintenant je n'est plus le droit. J'ai juste envie de crier. Je me sent seule, j'ai peur. Je suis dépassé par ma maladie et par tout ce quelle me contrain de faire. Pourtant quand j'y pense si je ne l'avais pas elle, je n'aurais rien d'autre, c'est la seule chose sur qui personne ne peux avoir d'impact, c'est la seule qui m'aide a me sentir bien dans ma peau.
Je ne me considère pas du tout comme pro ana parceque je ne prone pas l'anorexie bien au contraire, je regrette d'avoir croisé sa route mais elle est pourtant si rassurante...
Je ne sait plus quoi faire je suis totalement perdu et j'ai peur. J'ai peur d'allé a l'hopital et pourtant c'est ce que je recherche parceque je croi que quelque part je recherche l'attention mais en meme temps je me fiche qu'on s'occupe de moi ou pas... je suis tout et rien et j'en peux plus...

ps : Je ne sais pas si je suis anorexique ou boulimique. Mon comportement est plutot normal mais je supporte pas la nourriture. Parfois je mange sans faire attantion parceque si je fait attantion je manque rien. Parfois je mange pas, parfois je mange normalement, mais je ne fait jamais de "crise" comme j'ai pu en entendre parler (bon sa a du m'arrivé 3 ou 4 fois mais je doit mal utilisé ce mot). J'ai etait très maigre, j'ai etait normal, j'ai etait un peut ronde, je suis passé par tout, maintenant je suis normal et très mal alors je perd, je perd, je perd... Il m'arrive de me faire vomir quand je suis vexé (je manque expré pour vomir) ou quand j'aurai besoin de parler mais que j'ai rien a dire... Je me reveille en pensant nourriture, je reve nourriture, je vie nourriture et j'angoisse pour la nourriture jusqu'a ce que je m'ecroule de fatigue et que par chance je ne reve pas...
Revenir en haut Aller en bas
F.Angel
Super Membre <3
avatar

Féminin Nombre de messages : 119
Age : 26
Localisation : Paris
Humeur : En lutte perpétuelle
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Un petit bout de rien...   Jeu 9 Sep - 13:53

Je ne peux te dire si tu es anorexique et/ou boulimique, mais il est certain que tu as un problème avec la nourriture. Perdre 20 kilos en 2 mois, manger et vomir par la suite, ce n'est rien d'anodin. Ton existence semble être une souffrance perpétuelle et ton corps en fait les frais.
Un petit bout de rien qui n'est pas si petit que ça.
En effet, je ne pense pas que tu sois pro ana,je pense que l'anorexie est à la fois notre ennemie et notre amie. Elle nous rassure cette put*** de maladie. Elle nous déshumanise et nous persuade que nos agissements sont correcte, qu'il sont "normaux". Elle nous rassure parce qu'on fond, c'est la seule chose qui nous reste et qui nous maintiens en vie.Grand paradoxe. Elle nous tue et nous fait vivre.

Je suis heureuse que tu ais trouvé ce forum. Prends soin de toi, Bulle!
Revenir en haut Aller en bas
http://enfantplume.skyrock.com
Dans-ma-bulle
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 07/09/2010

MessageSujet: Re: Un petit bout de rien...   Jeu 9 Sep - 15:19

Merci Angel (tu permet que je t'appel Angel ? Embarassed ). Ce que tu dit est vrai et tout sa reste un gros casse tete malheureusement pale
Revenir en haut Aller en bas
Agathe
Membre Actif


Féminin Nombre de messages : 35
Age : 24
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: Un petit bout de rien...   Jeu 9 Sep - 22:47

Bienvenue (bien que tu sois arrivé ici avant moi Embarassed )

Un vie loin d'être facile et réconfortante. Mais le passé reste toujours ce qu'il est...
Perdre vingt kilo en deux mois, il y a une époque ou je t'aurais demander comment mais maintenant je me rend compte que c'est horrible... le corps humain n'est pas un jouet que l'on peux façonner du jour au lendemain à sa guise.

Comme l'a dit F.Angel, tu ne semble par être pro-ana.

Et quand au grand paradoxe : Elle nous tue et nous fait vivre... Le pire est peut-être que c'est vrai néanmoins je ne crois pas que le terme vivre soit exact, c'est une course à la mort lentement, c'est le désespoir, c'est l'obsession. Ce n'est pas vivre tout cela, c'est de la survie... Mais ce n'est que mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Dans-ma-bulle
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 07/09/2010

MessageSujet: Re: Un petit bout de rien...   Ven 10 Sep - 0:45

Je suis d'accors avec ton avis Agathe. Et puis sa ne m'interresse pas de survivre, je veux vivre, et je suis certaine que dans le fond c'est ce qu'on veux toute (je l'espère de toute les forces qui me reste)
Malheureusement tu a raison on ne peux pas jouer avec sont corp et pourtant jai perdu en moin de 2 moins toute mes forces, ma mémoire etait d'une efficacité zero, j'avais meme plus le gout de parler ou de faire un simple bisous a mon copin. Parfois j'en venais a recentir du plaisir quand ma tete tourner et que le malèse arrivé après un effort, j'avai limpression que cetait une recompense et parfois (meme très souvent) c'est encors le cas... et sa me rend très triste... ce n'est pas normal de pensé sa, de ce dire que souffrir me fait du bien (pourtant je suis pas mazo) mais j'ai limpression de le mérité, pourquoi ? auccune idée...
Revenir en haut Aller en bas
Agathe
Membre Actif


Féminin Nombre de messages : 35
Age : 24
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: Un petit bout de rien...   Ven 10 Sep - 1:09

Vivre... C'est ce que vous toute jusqu'à une certaine limite qui fait que au final quand on arrive plus a vivre et que est lasse de survivre alors il reste la mort...

Mériter le mal et aimer la souffrance... On ressent toute ça je le crains. Et oui, ce n'est pas normal mais... Aimer la souffrance est parfois la seule chose qui reste, aimer la souffrance est la seule chose qui fait que l'on arrive encore à tenir debout même chancelante, même prise de vertige on tient debout...
Mais on ne mérite ni le mal, ni la souffrance. La meilleure chose qu'on mériterais est sinon le bonheur au moins la guérison...
Revenir en haut Aller en bas
Dans-ma-bulle
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 07/09/2010

MessageSujet: Re: Un petit bout de rien...   Ven 10 Sep - 1:34

je suis d'accors a 100% avec toi, quand il ne reste plus que sa on s'en contente... malheureusement
Revenir en haut Aller en bas
Agathe
Membre Actif


Féminin Nombre de messages : 35
Age : 24
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: Un petit bout de rien...   Ven 10 Sep - 1:39

Malheureusement, oui... La vie n'a jamais prétendue est juste.
Revenir en haut Aller en bas
Coton
Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 148
Age : 32
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Un petit bout de rien...   Mar 30 Nov - 0:04

Bulle, je dirais simplement que ton témoignage m'a profondément touchée. Je pense que je m'en rappellerai longtemps.

Du courage, du courage ma belle...
I love you

_________________
* Đаиѕ тσυтєѕ lєѕ lаямєѕ ѕ'аттаяdє υи єѕрσія *

Coton
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un petit bout de rien...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un petit bout de rien...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un petit bout d'chou qui cherche un peu d'espoir =)
» Mon petit bout rentre aujourd'hui
» Petit bout d'histoire!
» Des nouvelles de notre grand Hugo
» bon anniversaire a ioni

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANNA OU LA VIE :: » L'Espace Des Nouveaux Inscrits « :: Présentations des Membres-
Sauter vers: